DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Proposition en faveur de listes transnationales européennes

Vous lisez:

Proposition en faveur de listes transnationales européennes

Hémicycle du Parlement européen à Strasbourg
@ Copyright :
REUTERS/Vincent Kessler
Taille du texte Aa Aa

Afin de créer un réel paysage politique commun, le Parlement européen évoque la mise en place de listes transnationales pour les élections européennes de l'année prochaine. Les députés doivent se prononcer ce mercredi lors d'un vote. Les élus souhaitent utiliser la fenêtre politique ouverte par le Brexit et le départ des 73 parlementaires britanniques. Selon le projet 30 sièges pourraient être attribués à ces listes transnationales. 27 seraient redistribués entre les Etats membres et les 16 places restantes pourraient être allouées aux futurs pays membres. Pour les organisations fédéralistes ce projet ne peut être qu'un point de départ pour lutter contre l'euroscepticisme. Pour le Secrétaire général du Mouvement européen international, Petros Fassoulas "il faut des partis fondamentalement européen qui possèdent une réelle plateforme européenne et un programme commun qui serait relayé par tous les candidats dans les Etats membres".

Sept capitales se déclarent favorable à ce projet et, en premier lieu Paris. La France pourrait en effet récupérer cinq sièges supplémentaires selon la proposition. 

En revanche les pays d'Europe centrale sont beaucoup plus sceptiques. Toutefois le parcours politique est lui aussi semé d'embûches. "Cela demande des changements qui nécessite l'unanimité ce qui complique déjà la tâche. Je pense que trouver un consensus et en ensuite le mettre en œuvre selon les procédures légales et la réalité politique relève d'une très grande ambition pour 2019", souligne Janis Emmanouilidis, chercheur au European Policy Centre.

Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union pourraient d’ailleurs évoquer la question dès le 23 février lors d'un sommet européen informel.