DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le procès de J.-M. Le Pen est renvoyé au mois de juin

Vous lisez:

Le procès de J.-M. Le Pen est renvoyé au mois de juin

Le procès de J.-M. Le Pen est renvoyé au mois de juin
Taille du texte Aa Aa

Le procès du cofondateur du Front national Jean-Marie Le Pen pour provocation à la haine ou à la violence et injure publique envers les homosexuels, qui devait se tenir mercredi à Paris, a été renvoyé au 13 juin.

Le procès a été reporté en raison d'une indisponibilité de dernière minute de son avocat.

Le cofondateur du Front National est jugé pour provocation à la haine ou à la violence envers les homosexuels et pour injures publiques.

En décembre 2016 il déclaré que la pédophilie "a trouvé ses lettres de noblesse dans l'exaltation de l'homosexualité".

Quelques mois plus tard, à propos de la représentation des homosexuels au sein du Front national il avait estimé que, je cite "les homosexuels c'est comme le sel dans la soupe : s'il n'y en a pas assez c'est un fade, s'il y en a trop c'est imbuvable".

Une formule teintée d'humour et plutôt bienveillante selon son avocat mais qui ne passe pas auprès des associations de lutte contre les discriminations homophobes et sexistes.

L'une d'elle a porté plainte ce qui n'a empêché Jean-Marie Le pen de récidiver.

An avril 2017, il a ouvertement critiqué l'hommage au policier tué dans l'attentat des Champs-Élysées, "plutôt un hommage à l'homosexuel qu'au policier" a-t-il dit.