DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Syrie accuse la coalition anti-djihadiste de "crime de guerre"

Vous lisez:

La Syrie accuse la coalition anti-djihadiste de "crime de guerre"

La Syrie accuse la coalition anti-djihadiste de "crime de guerre"
Taille du texte Aa Aa

La coalition anti-djihadiste coupable de « crimes de guerre » : une accusation forte, qui émane directement du ministère des Affaires étrangères syrien, dans une lettre, adressée aux Nations unies.

Le régime de Damas fait allusion aux différentes frappes menées dans la nuit de mercredi à jeudi par la coalition, dans la région de Deir ez-Zor, à l’est du pays. C’est là qu’une centaine de combattants pro-Bachar el-Assad ont été tués, en riposte à une attaque menée contre le QG des Forces démocratiques syriennes.

"Les Forces démocratiques syriennes ont agi en légitime défense, avec le soutien de la coalition, pour vaincre une attaque des combattants pro-régimes dans l’est de la Syrie", a réagi Dana W. White, porte-parole du Pentagone.

La trêve humanitaire réclamée par l'ONU en péril

Un regain de tension qui met à mal le souhait des Nations unies : celui d’instaurer une trêve humanitaire d’un mois pour acheminer de l’aide, aux civils qui vivent dans les zones plus touchées. Mais la Russie n’est pas de cet avis :

"Vous comprenez que ce n'est pas réaliste. Nous aimerions voir un cessez-le-feu, la fin de la guerre en Syrie, mais les terroristes, je ne suis pas sûr qu'ils soient d'accord avec ce que le pouvoir américain propose", a commenté l'ambassadeur russe aux Nations unies, Vassily Nebenzia.

Depuis lundi, le régime syrien mène l’un de ses assauts les plus violents contre la dernière poche rebelle dans la région de Damas. En quatre jours, ce sont plus de 220 civils qui ont péri dans les bombardements de la Ghouta orientale. Les États-Unis, ont appelé la Syrie à « cesser immédiatement » ses attaques, comme une réponse, aux accusations de crimes de guerre émises par la diplomatie syrienne.