DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La justice espagnole à l'offensive face aux indépendantistes catalans

Vous lisez:

La justice espagnole à l'offensive face aux indépendantistes catalans

La justice espagnole à l'offensive face aux indépendantistes catalans
@ Copyright :
REUTERS/Juan Medina
Taille du texte Aa Aa

Jordi Turull a été placé en détention. Le candidat à la présidence de la Catalogne ne pourra donc pas assister au débat prévu pour son investiture ce samedi.

Le juge espagnol en charge de l'enquête sur la tentative de sécession de la Catalogne a inculpé ce vendredi 13 dirigeants indépendantistes pour « rébellion ». Une infraction passible de 30 ans de prison.

En tout ce sont cinq leaders catalans qui ont été incarcérés dont l'ancienne présidente du parlement catalan Carme Forcadell.

La justice espagnole a également a émis ce vendredi des mandats d'arrêt européens et internationaux contre six dirigeants indépendantistes dont l'ancien président Carles Puigdemont.

« Si un candidat qui n'a pas de problème avec la justice souhaite se faire élire, cela sera sans doute plus facile » a ironisé Mariano Rajoy, le Premier ministre espagnol. « Ce que je souhaite, et vous pouvez me croire, c'est une normalisation de la situation sociale, politique et économique en Catalogne. »

Ce vendredi 22 personnes ont été légèrement blessées à Barcelone dans des heurts entre la police et des milliers d'indépendantistes catalans.

Une manifestante a déclaré : « Nous sommes deux millions de Catalans qui veulent quitter l'Espagne et ils ne peuvent pas nous mettre tous en prison. »