EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Affaire Skripal : la Lituanie expulse trois diplomates russes

Affaire Skripal : la Lituanie expulse trois diplomates russes
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La vague d'expulsions de diplomates russes se poursuit en Europe, après l'empoisonnement de l'ex agent double Sergueï Skripal. C'est au tour de la Lituanie de renvoyer trois diplomates du pays. Le Ministre des affaires étrangères, Linas Linkevicius, explique sa décision au micro d'Euronews.

PUBLICITÉ

Après l'empoisonnement de l'ex-agent double Sergueï Skripal, la cascade des expulsions de diplomates russes se poursuit.

Suivant l'exemple de ses voisins européens, comme la France, c'est au tour de la Lituanie d'exiger le renvoi de trois d'entre eux.

Pour Euronews, notre journaliste Liutauras Strimaitis a pu s'entretenir avec le Ministre des affaires étrangères, Linas Linkeviciu, qui justifie avec fermeté cette décision.

"D'habitude, nous réagissons en miroir, c'est-à-dire que nous n'allons pas réfléchir à leur place, imaginer ce qu'ils vont faire. C'est aux Russes de savoir s'ils veulent aller encore plus loin ou s'ils veulent trouver une solution stratégique pour sortir de cette impasse. Mais encore une fois, c'est à la Russie de décider.

Ce n'est pas qu'une question de solidarité, c'est une question de confiance : vous pouvez avoir confiance en vos alliés, nous accordons notre confiance au Royaume-Uni, et à d'autres aussi. Nous partageons plus que jamais leur analyse. Nous ne pouvons pas faire confiance à nos adversaires, pour plein de raisons."

En réaction au renvoi de ses propres diplomates, La Russie prévoit d'expulser à son tour plusieurs diplomates lituaniens.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Empoisonnement : le Kremlin nie (à nouveau) l'implication de la Russie

Affaire Skripal : 27 pays et l'OTAN expulsent des diplomates russes

Affaire Skripal : les premiers mots du policier contaminé à Salisbury