Une escalade des violences redoutée dans la bande de Gaza

Une escalade des violences redoutée dans la bande de Gaza
Tous droits réservés REUTERS/Ibraheem Abu Mustafa
Par Anne-Lise Fantino
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La journée de vendredi a été marquée par la mort d'au moins 17 Palestiniens, visés par des tirs israéliens, lors de la marche entamée à la frontière entre la bande de Gaza et l'Etat hébreu pour protester contre le blocus, et demander le retour des réfugiés palestiniens.

PUBLICITÉ

De nouveaux affrontements sont redoutés ce samedi dans la bande de Gaza, au lendemain d'une journée qui figure parmi les plus meurtrières de ces dernières années.

D'après le ministère de la Santé à Gaza, au moins 17 Palestiniens ont été tués et plus de 1 400 blessés par des tirs israéliens.

Une flambée de violences dont Israël est "responsable", estime le président de l'autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

Ce vendredi, des dizaines de milliers de personnes, notamment des femmes et des enfants, ont convergé le long de la frontière qui sépare la bande de Gaza d'Israël dans le cadre de "la grande marche du retour".

Une mobilisation qui doit durer six semaines, pour réclamer le "droit au retour" des réfugiés palestiniens chassés lors de la création d'Israël et dénoncer le blocus strict imposé par l'état hébreu.

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a réclamé une "enquête indépendante et transparente" sur cet épisode de violences. 

Partager cet articleDiscussion