DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pékin réplique et surtaxe le soja américain

Vous lisez:

Pékin réplique et surtaxe le soja américain

Pékin réplique et surtaxe le soja américain
Taille du texte Aa Aa

Entre les Chinois et les Américains, c'est désormais l'escalade : mercredi matin Pékin a répliqué aux mesures de rétorsions commerciales adoptées la veille par Washington. Les représailles chinoises concernent de nouveaux produits américains pour un montant annuel de 40,6 milliards d'euros. Au centime près? c'est l'équivalent des sanctions imposées par les États-Unis à la Chine. Mais Pékin jure avoir tout essayé pour empêcher cette véritable guerre commerciale.

Geng Shuang, porte-parole du ministère des Affaires étrangères : "Je peux vous dire à tous que la Chine a travaillé durement et a fait preuve de sincérité en maintenant la communication sur cette question. Mais les meilleures occasions de résoudre correctement la question par le dialogue ont été manquées à maintes reprises".

Après la hausse des taxes sur l'aluminium et l'acier, Pékin avait déjà répliqué en taxant plus de 120 produits dont les fruits frais et la viande de porc. Cette fois, la Chine sort l'artillerie lourde en taxant le soja américain, dont 50% est exporté vers la Chine. Pékin s'attaque aussi à l'automobile et l'aéronautique, qui pèsent lourd dans la balance commerciale américaine.

Un mois de tensions

8 mars : Donald Trump promulgue des droits de douane de 25% sur les importations américaines d'acier et de 10% sur celles d'aluminium au nom de la sécurité nationale.

22 mars : le président américain signe "un memorandum ciblant l'agression économique de la Chine". Les États-Unis vont imposer de nouvelles taxes sur quelque 60 milliards d'importations chinoises en rétorsion au "vol de propriété intellectuelle" pour protéger les entreprises américaines.

23 mars : Pékin dévoile une liste de 128 produits qui se verront appliquer des droits des douanes de 15% à 25% en cas d'échec des négociations engagées avec Washington.

2 avril : la Chine met sa menace à exécution. Elle déclenche des mesures punitives contre 128 produits américains en réponse aux droits sur l'acier et l'aluminium. Les fruits, le porc et le vin californien sont notamment dans le collimateur des autorités chinoises.

3 avril : Washington publie la liste provisoire de produits importés susceptibles d'être soumis à de nouveaux droits de douane en représailles "au transfert forcé de technologie américaine et de propriété intellectuelle" pour un montant de 40,6 milliards d'euros.

4 avril : quelques heures plus tard, Pékin réplique.

Avec AFP