Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grève à la SNCF : un TGV sur trois

Grève à la SNCF : un TGV sur trois
Taille du texte Aa Aa

Il y avait plus de train qu'au début du mouvement, mais le trafic ferroviaire était toujours très perturbé en France ce mercredi, départ du quatrième épisode de grèves à la SNCF. On comptait environ un TGV sur trois sur les rails et près de la moitié des trains régionaux. Le taux de grévistes était de 19,8%, d'après la SNCF.

Les Français semblaient s'adapter aux conditions de trafic et peu de scènes de panique ont été rapportées. A Marseille, la plupart des passagers avaient déjà leur billet, les autres ne se présentaient pas en gare, rapporte l'AFP.

Mais l'absence de la plupart des voyageurs pose des problèmes à certains, notamment les célèbres brasseries de gare. Le responsable du restaurant l'Européen, en face de la gare de Lyon, à Paris, commence à s'inquiéter. Il dit avoir perdu 60 % de sa clientèle à midi. "Il est 12h10, la salle est vide alors qu'elle devrait être pleine", se lamente le manager.

Mardi, le projet de réforme ferroviaire a été très largement adopté en première lecture à l'Assemblée avec 454 voix pour, 80 contre et 29 abstentions.

Le gouvernement a par ailleurs fixé la date à laquelle les cheminots ne seraient plus recrutés au statut : il s'agit du 1er janvier 2020, comme le début de la reprise de la dette de la SNCF et la transformation du statut de l'entreprise.