DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Suisse : un parapentiste attaqué par un aigle

Vous lisez:

Suisse : un parapentiste attaqué par un aigle

Suisse : un parapentiste attaqué par un aigle
Taille du texte Aa Aa

C’est une rencontre que Mathieu Thuner n’est pas près d’oublier. Ce parapentiste suisse a été attaqué par un aigle alors qu’il était en vol. Une telle attaque est très rare. Nous avons contacté Mathieu pour qu’il nous raconte sa “mésaventure”.

- Quand et où s'est exactement produite la rencontre avec l’aigle ?

"C’était Mardi 17 avril 2018 vers 16h00. C’était sur les hauts de Bex, en Suisse, dans le canton de Vaud. Plus précisément en dessus d’un décollage de parapente nommé les Verneys. Et je me trouvais vers le sommet « Le Châtillon » quand l’attaque a débuté. J’étais à 1900 mètres d’altitude."

- Avez-vous repéré l'aigle avant qu'il ne vous attaque ?

"Non. Un témoin de l’attaque, un autre parapentiste, m’a expliqué le lendemain que l’aigle volait en fait juste derrière moi pendant une vingtaine de secondes avant qu’il ne décide de foncer sur moi. Comme il était vraiment juste derrière moi je ne pouvais pas le voir."

Stigmates de l'attaque

- De quel aigle s'agissait-il ? Et avez-vous une idée de la taille de l'animal ?

"C’était un aigle royal mais par contre il m’est impossible d’estimer sa taille. J’étais surpris par son poids important lorsqu’il était sur mes mains puis sur mon bras gauche alors que je devais encore piloter mon parapente au mieux. L’aigle royal peut avoir une envergure comprise entre 1,80m et 2,30m."

- Où vous a-t-il blessé exactement ?

"Main droite, main gauche, épaule gauche, et surtout avant-bras gauche. 15 perforations significatives au total dont les plus profondes font 5 cm."

- Etes-vous resté longtemps à l’hôpital ?

"Entre 4h30 et 5h pour traiter les plaies."

- Avez-vous eu peur lorsque vous étiez encore en vol ?

"Oui clairement. Quand l’aigle est parti je ne savais pas s’il allait encore revenir vu qu’il y avait déjà eu trois attaques de sa part. Avant l’atterrissage, j’ai aperçu un oiseau, comme une corneille, et rien qu’à sa vue, la peur m’a saisi."

- Enfin, avez-vous une idée de pourquoi il vous a attaqué ?

"D’après les spécialistes, il doit y avoir son nid à proximité mais il n’était pas connu. Il a sans doute voulu protéger son territoire et ses petits."