DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Podemos : la villa qui fâche

Vous lisez:

Podemos : la villa qui fâche

Podemos : la villa qui fâche
Taille du texte Aa Aa

Pour ce couple qui incarne la gauche radicale en Espagne, la polémique pourrait être fatale. Pablo Iglesias et Irene Montero, respectivement les numéro un et deux de Podemos, sont aussi un couple à la ville. Un couple qui vient d’acquérir une villa avec piscine à plus de 600 000 euros. Depuis cette révélation, les remous sont tels qu'ils ont dû convoquer une consultation. Aux militants de dire s'ils peuvent rester à la tête du parti. Le vote aura lieu jusqu'à dimanche.

Si la controverse est aussi violente, c'est que le leader de Podemos n'a jamais été avare d'invectives sur ce registre, comme dans des tweets de 2012. Il houspillait alors le ministre de l’Économie, Luis de Guindos, qui venait d'acheter "une maison de luxe " à "600 000 euros".

Difficile aussi de faire coexister ses déclarations précédentes sur la nécessité de renoncer aux privilèges avec l'achat de cette maison de 250 mètres carrés dans une banlieue cossue de Madrid. Les bains de foule risquent fort désormais de tourner à la douche froide.