DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Zuckerberg veut rassurer le marché européen

Vous lisez:

Zuckerberg veut rassurer le marché européen

Zuckerberg veut rassurer le marché européen
Taille du texte Aa Aa

Un peu plus de deux mois après les révélations du scandale de Cambridge Analytica, Marc Zuckerberg est rassuré : le trou d'air est passé, le cours en bourse de Facebook a retrouvé son niveau antérieur à la crise.

Le magnat d'internet s'emploie désormais à convaincre qu'on ne l'y reprendra plus.

James Hughes, analyste pour Axitrader : "Je crois que Facebook, que Mark Zuckerberg est pratiquement en train de faire une tournée de relation publique, de se mettre en avant pour dire "ok, nous sommes ouvert et transparents, oui nous ne sommes pas uniquement une société américaine, nous ne sommes pas transparents uniquement là où nous payons nos impôts, nous sommes transparent partout.""

Le mois dernier, alors que Marc Zuckerberg s'expliquait devant les parlementaires américains, l'action de Facebook avait déjà commencé sa remontée.

La valeur de Facebook est aujourd'hui estimée à 532 milliards de dollars.

James Hughes, analyste pour Axitrader : "Le secret des données est la clef. Il y a de plus en plus de pression pour renforcer les régulations de protection, il y a eu des mesures législatives qui touchent les affaires. Donc, ici, c'est une situation où Facebook respecte les règles du secret des données et où il est question de montrer qu'il ne recommenceront plus. "

Selon les chiffres, communiqués par Facebook, les données de 27 millions d'utilisateurs européens ont pu être transmises à leur insu à la société Cambridge Analytica. La société britannique impliquée dans la campagne de Donald Trump a fermé ses portes début mai.