DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Plan Einstein : la nouvelle vie de Dema, une jeune syrienne à Utrecht

Vous lisez:

Plan Einstein : la nouvelle vie de Dema, une jeune syrienne à Utrecht

Plan Einstein : la nouvelle vie de Dema, une jeune syrienne à Utrecht
Taille du texte Aa Aa

Ces deux jeunes femmes se considèrent comme voisines à Overvecht, un quartier d'Utrecht aux Pays-Bas. Depuis un an Maaike donne des cours d'entrepreunariat au Plan Einstein. Dema, jeune réfugiée syrienne de 21 ans, apprend ici le hollandais et c'est ici aussi qu'elle a préparé sa candidature pour étudier à l'université.

"On parle aux participants, on voit ce dont ils ont besoin pour leur carrière professionnelle et nous proposons des ateliers, du coaching, on essaie d'élargir leur réseau professionnel en les mettant en relation, avec l'hôpital local pour les étudiants en médecine, ou en leur présentant des entrepreneurs locaux, c'est comme ça que nous les aidons. Notre programme est "future free", ce n'est pas grave si la personne ne reste pas aux Pays Bas, tout ce qui est appris ici sera utile ici ou n'importe où dans le monde", explique Maiike Wit, chef de projet.

"Ce n'est pas moi qui les aide et ils ne doivent pas me dire "merci" mais c'est vraiment une coopération entre nous et chacun a une responsabilité et j'aime beaucoup faire partie de ce programme, j'apprends sur ma propre ville mais je peux aussi parler avec des gens du monde entier", ajoute-t-elle.

SMART REGIONS | Migrants Utrecht

"Presque comme une famille"

"Pour être honnête les deux premiers jours ici je me sentais un peu seule, vivant dans ma chambre dans une endroit où je ne connaissais pas grand monde, donc j'avais un peu peur mais quand je suis venue ici et que j'ai rencontré de nouvelles personnes chaque jour alors on est devenu presque comme une famille", explique Dema Kadre."J'ai des amis syriens dans le centre d'asile et aussi des personnes d'autres nationalités, j'ai aussi des amis Néerlandais que j'ai rencontré ici au Plan Einstein. Parce que quand je suis venu, j'étais complètement perdu je ne savais pas par où commencer donc ensemble on a essayé de voir ce que je voulais faire pour que je puisse m'inscrire à la fac et maintenant je suis inscrite et j'ai été prise dans une université et je commence en septembre donc oui je suis tellement heureuse maintenant", ajoute-t-elle.

Dema pourra étudier le droit international à partir de septembre à l'Université.