DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grand Prix Judo 2018 : Le triomphe de l’Asie

Vous lisez:

Grand Prix Judo 2018 : Le triomphe de l’Asie

Grand Prix Judo 2018 : Le triomphe de l’Asie
@ Copyright :
Fédération internationale de judo
Taille du texte Aa Aa

L’Asie est à l’honneur pour le 3ème jour du Grand Prix de Hohhot.

La Mongolie tout d’abord avec notre homme du jour, l’ancien champion olympique Tuvshinbayar Naidan, véritable héros adulé dans son pays qui triomphe de ses adversaires les uns après les autres.

Après un premier match contre le numéro mondial 1, le Brésilien David Moura, il affronte l’Iranien Javad Mahjoub et poursuit son ascension vers le podium en offrant des prises impressionnantes en demi-finale contre l’Ouzbek Oltiboev.

Naidan retrouve sa place au sommet pour la première fois depuis 2015 en battant son jeune compatriote Duurenbayar Ulziibayar dans un match 100% Mongol. Le vétéran s'impose en marquant d’abord un waza-ari puis une victoire par un spectaculaire ippon.

Le pur moment d’émotion intervient quand les habitants de la capitale de la Mongolie Intérieure reprennent en chœur l’hymne national.

“Etre ici, en Mongolie Intérieure, un peu comme chez moi, me remplit de joie! Toute l’équipe qui m’accompagne et moi-même voulons vraiment remercier tous les Mongols ici présents pour leur accueil et leur soutien» déclare fièrement le vainqueur Mongol Tuvshinbayar Naidan.

Notre femme du jour, catégorie moins de 78 kilos, c'est la Japonaise Ruika Sato qui rencontrait en finale la championne du monde en titre venue du Brésil, Mayra Aguiar. Cette dernière lui pose pas mal de problèmes mais finit par s'incliner. Sato place en effet un osoto-gari qui lui permet de marquer un waza-ari, puis elle enchaîne avec une immobilisation.

Tout au long de la compétition, Ruika Sato a régalé de ses mouvments un public de connaisseurs à Hohhot.

« A chaque projection aujourd’hui, quelle que soit la nationalité du judoka, la foule était en liesse, c’était un vrai plaisir de voir le public connaisseur investi. Je ferai tout pour améliorer ma technique et offrir un beau spectacle à nos fans» déclare Ruika Sato après sa performance.

Les médailles d’or s’enchaîne pour les judokas venus d’Asie.

L’or revient notamment à la Corée dans la catégorie des moins de 100 kgs quand Guham Cho vient à bout du Russe Zankishiev en marquant un waza-ari en finale.

Médaille d’or également pour la jeune et prometteuse Japonaise Akira Sone, championne du monde Junior dans la catégorie des plus de 78 kilos, opposée à la Coréenne Minjong Kim. Elle marque un waza-ari avant d’assurer une victoire par ippon.

Chez les moins de 90 kgs, c'est le Coréen Dong Han Gwak qui s'impose face au Mongol GANTULGA Altanbagana.

Nous devons notre prise du jour au champion olympique Japonais Mashu Baker qui se mesurait au champion du monde Serbe Nemanja Majdov. Les deux hommes se sont livré un duel exceptionnel qui s'est terminé sur ce superbe balayage de Mashu Baker en mort subite.