DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Italie sous la pression des marchés financiers

Vous lisez:

L'Italie sous la pression des marchés financiers

L'Italie sous la pression des marchés financiers
Taille du texte Aa Aa

En Italie, la trajectoire incertaine de l'économie a de nouveau crispé les marchés financiers. Lundi, la bourse de Milan a terminé en recul de 2,08%. Quant à l'écart entre les taux d'emprunt italien et allemand sur dix ans, il atteint son plus haut niveau depuis 2013... même si on est encore loin des 500 points enregistrés au pire de al crise italienne en 2011.

En toile de fond c'est la dette italienne qui inquiète le plus les investisseurs. Elle culmine déjà à 132% du PIB, soit 2 302 milliards d'euros. Or le programme de dépenses du Mouvement 5 Étoiles et de la Ligue pourrait sérieusement alourdir la tendance.

Pour l'ancien conseiller de Donald Trump qu'Euronews a interviewé ce ne sont pas les eurosceptiques qui sont responsables de la situation.

Steve Bannon, ancien conseiller de Donald Trump : "Qui a mis l'économie italienne dans cet état ? Est-ce que ce sont les mouvements populistes? Ce sont les trois gouvernement précédents qui ont fait cela or ils ont été mis en place par la Banque centrale européenne. Ils n'ont pas été élus par le peuple italien."

Les médias rappellent que le programme électoral des eurosceptiques pourrait coûter près de 100 milliards d'euros supplémentaires qu'il faudra bien financer.

En attendant, ce sont les agences de notations financières sont sur le qui-vive. Moody's a déjà placé la note de la dette italienne sous surveillance en vue d'une possible dégradation.

Le risque est que la crise de confiance ne se reporte en domino sur les banques italiennes et finalement sur l'économie réelle.

Avec Agences