DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mieux recycler les déchets électriques et électroniques

Vous lisez :

Mieux recycler les déchets électriques et électroniques

Mieux recycler les déchets électriques et électroniques
Taille du texte Aa Aa

Dans cette édition de Business Planet, nous sommes en Allemagne pour évoquer l'un des défis que doivent relever les entrepreneurs : plus recycler, mieux recycler, en particulier les déchets électriques et électroniques.

Serge Rombi, euronews :

"Matthias Huisken, vous faites partie d'un projet européen qui s'intitule CloseWEEE. Expliquez-nous de quoi il s'agit ?"

Matthias Huisken, directeur général Europe d'IFIXIT, installé à Stuttgart :

"L'objectif du projet CloseWEEE, c'est de développer de nouvelles solutions de traitement et de recyclage des déchets de ce type. C'est fondamental ! Rien que l'an dernier, on en a généré en Europe, plus de 12 millions de tonnes."

Séparer le lithium et le graphite

Pour mieux comprendre, intéressons-nous à un exemple concret : une entreprise spécialisée dans le recyclage de piles et de batteries implantée à Krefeld. Cette PME figure aussi parmi les douze partenaires du projet CloseWEEE. Son rôle était de définir de nouveaux process pour mieux valoriser les dizaines de matériaux différents que l'on trouve dans les piles et les batteries.

D'importantes recherches ont été menées et cette société a mis au point une technique unique qui permet de récupérer le lithium et le graphite, deux matériaux qui n'étaient jusqu'ici pas recyclables séparément.

"Aujourd'hui, grâce aux toutes dernières technologies, dans une batterie lithium-ion, on peut recycler du nickel, du cuivre et du cobalt, mais le lithium et le graphite sont tout aussi précieux et ils ne sont récupérés nulle part dans le monde," souligne Reiner Weyhe, PDG de cette entreprise baptisée ACCUREC.

Demande de plus en plus importante

Récupérer le lithium et le graphite est une avancée très importante car ces matières premières sont rares, de plus en plus utilisées et de plus en plus chères. Leur prix a été multiplié par trois en un an et demi. L'idée du projet CloseWEEE est donc d'anticiper et de sécuriser une demande de plus en plus importante de matériaux recyclés.

"Ce projet R&D," renchérit Reiner Weyhe, "ce n'est pas qu'une aide, c'est vraiment une nécessité pour pouvoir booster les développements à un stade très précoce."

Nous retrouvons Matthias Huisken, directeur général Europe d'IFIXIT.

Serge Rombi :

"Matthias Huisken, finalement, votre rôle dans ce projet CloseWEEE, c’est de faire passer le message."

Matthias Huisken :

"Par exemple, pour recycler une pièce comme une carte mère de smartphone, vous devez savoir où se trouvent les matériaux intéressants dans le produit. C'est pour cela qu'on a créé une plateforme en ligne qui fournit cette information aux acteurs du recyclage."

Le projet CloseWEEE a été financé par la Commission européenne. Il s'agit aussi d'aider les industriels à répondre à une obligation de recyclage mis en place par une directive européenne.

Matthias Huisken :

"Le but, c'est de développer de nouveaux business models pour contribuer à la mise en place d'une économie circulaire en Europe."

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Matières premières et recyclage

  • La demande en matières premières augmente et les industriels à travers le monde ont besoin des mêmes matières. Elles peuvent donc être chères ou rares.

  • Par exemple, nos smartphones ou nos ordinateurs renferment plus de 60 éléments chimiques différents dont un certain nombre de ​métaux rares.

  • Ces matières précieuses peuvent pour beaucoup, être recyclées et réutilisées. Élaborer des produits en se servant de matières recyclées est souvent moins énergivore que de recourir à des matières vierges.

  • Horizon 2020, le programme européen le plus important en matière de recherche et d'innovation, consacre près de 600 millions d'euros à des mesures de soutien à l'innovation dans le secteur des matières premières dans l'Union européenne.

  • L'un des projets financés par l'UE dans ce domaine s'appelle CloseWEEE. Il a pour objectif, de développer de nouvelles technologies dans le recyclage des déchets issus d'équipements électriques et électroniques (WEEE en anglais, DEEE en français) comme des téléphones et des batteries.

Liens utiles :

Le projet CloseWEEE

La stratégie de la Commission européenne sur les matières premières

Les matières premières dans le programme Horizon 2020