DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouvelles violences dans la bande de Gaza

Vous lisez:

Nouvelles violences dans la bande de Gaza

Nouvelles violences dans la bande de Gaza
Taille du texte Aa Aa

En ce dernier vendredi du ramadan, de nouvelles violences ont éclaté le long de la frontière entre la bande de Gaza et Israël. Aux jets de pierres et au lancement de cerf-volants et de ballons incendiaires, les soldats israéliens ont répliqué à coup de balles réelles et de gaz lacrymogènes. Au moins trois Palestiniens ont été tués et une centaine blessés par balles. Pour tous ces manifestants, une seule et même obsession : le droit au retour.

"Nous sommes ici pour faire savoir que tôt ou tard, nous retournerons à Jérusalem pour y prier, martèle Ola, une jeune femme voilée. Cette terre est la nôtre, c'est notre droit. Nos grands-parents ont été forcés d'en partir. Mais nous allons regagner ce droit, pacifiquement ou par la force."

"Nous avons amené de jeunes enfants pour qu'ils sachent que cette terre leur revient de droit, renchérit un homme. Les sionistes se la sont appropriée par la force. Ils ont tué nos pères et nos grands-pères et ils continuent de nous tuer ici. Nous sommes venus ici pour réaffirmer que Jérusalem n'est pas à vendre, nos terres sacrées ne sont pas à vendre."

Encouragés par le Hamas, qui dirige la bande de Gaza, les manifestants commémoraient la "Journée d'al-Qods" - Jérusalem en arabe. Une journée traditionnellement organisée en Iran en soutien aux Palestiniens. Pour le Hamas comme pour le régime iranien, l’État d'Israël n'a pas lieu d'être.