DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Réfugiés et gastronomie

Vous lisez:

Réfugiés et gastronomie

Réfugiés et gastronomie
Taille du texte Aa Aa

Goûter de nouveaux parfums, connaître des cultures différentes et promouvoir l'intégration voilà l'objectif du Refugee Food Festival qui se déroule cette semaine à Bruxelles. Sept restaurants de la capitale belge ouvrent leur cuisine à des chefs réfugiés. Abdelbasset participe à l’événement et pour lui c’est une très belle initiative. "On parle toujours de gastronomie avant d'évoquer la politique", s’enthousiasme ce Syrien. 14 villes à travers le monde dont Paris, Madrid, San Francisco ou le Cap participent aussi à ce festival.

Dans le même temps à l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés, le 20 juin, le Haut-Commissariat des Nations Unies publie son rapport annuel sur les mouvements migratoires à travers le monde. Selon le document plus de 68 millions de personnes ont été déplacées en 2017, 37% d’entre elles sont des réfugiés qui ont fui des persécutions dans leur pays. L'agence de l'ONU insiste aussi sur le fait que 53% des personnes recensées sont des mineurs. Le rapport cherche encore à souligner la réalité de la situation en matière de migration. La Turquie est le pays qui accueille le plus de réfugiés devant le Pakistan, l'Ouganda et le Liban.