DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Droit d'auteur : les artistes font pression sur le Parlement européen

Vous lisez :

Droit d'auteur : les artistes font pression sur le Parlement européen

Droit d'auteur : les artistes font pression sur le Parlement européen
Taille du texte Aa Aa

Des artistes sont allés jusqu'au Parlement européen pour faire respecter leurs droits.

Les Eurodéputés doivent voter sur le mandat de négociation de la directive sur le droit d'auteur dans le marché du numérique : la directive dite "Copyright".

Des chanteurs, des dessinateurs, des photographes mènent une bataille contre les plates-formes numériques et demandent à être rémunérés quand leur création sont utilisées sur internet.

Mais pas question de voir leur contenus filtrés, comme le texte de la directive le propose. Cela s'apparente à de la censure selon la chanteuse irlandaise, Eleanor Mc Evoy. " La dernière chose que je veux, c'est la censure. Je suis une artiste? Pensez-vous que je sois en faveur de la censure?" s'insurge-t-elle.

Eleanor Mc Evoy

"La censure c'est l'antithèse de ce que nous sommes, ce n'est pas dans notre ADN. Nous c'est la liberté d'expression. Rien ne sera censuré mais nous voulons être payés un petit peu d'argent pour ça. "

La controverse porte sur l'article 13 qui oblige les plates-formes à filtrer les contenus qui doivent être téléchargés sur leur site. C'est aussi un problème pour les utilisateurs, selon le Bureau européen de défense des consommateurs, le BEUC.

Agustín Reyna

"Il y a des plates-formes comme Youtube, Facebook ou Instagram qui ont déjà des filtres en place mais la loi va normaliser ces filtres" explique Agustín Reyna, conseiller concurrence au BEUC. "Et ce n'est pas bon pour les consommateurs parce qu'ils voient bien que lorsqu'ils essayent de télécharger sur Intagram par exemple, s'il y a du contenu protégé, ils ne seront pas capables de le faire".

Une pétition sur le site "Change.org" a déjà rassemblé plus de 600 000 signatures.

Aujourd'hui, personne ne peut prédire le résulat du vote. Les Eurodéputés sont très divisés. Ils ont une réunion ce soir pour savoir si oui ou non ils voteront ce jeudi le mandat de négociation.

Une chose est sûre. La bataille est loin d'être terminée.