DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

France : le ras- le-bol des bouchers

Vous lisez:

France : le ras- le-bol des bouchers

France : le ras- le-bol des bouchers
Taille du texte Aa Aa

Des vitrines dégradées à coups de cailloux et de projectiles, des inscriptions antispécistes taguées sur les devantures... Depuis quelques mois, le phénomène s'amplifie en France. Il a visé une dizaine de boucheries. A Lille, la poissonnerie "Au petit mousse" a aussi été vandalisée. Sa propriétaire se dit très inquiète.

"Est-ce qu'on revendique ses idées en caillassant les vitrines des commerçants ? Pour moi, c'est totalement choquant", se lamente Albane Haquette.

Devant la récurrence de ces attaques, la filière française de la boucherie-charcuterie en appelle au ministère de l'Intérieur. Elle demande que ces actions des militants de la cause animale ne restent pas impunies. Les deux coprésidents de l'association 269 Libération Animale ont, eux, été condamnés à trois ans de prison avec sursis pour avoir bloqué un abattoir il y a un an. Ils disent comprendre les casseurs.

"Les parlementaires ont retoqué la moindre réforme qui était proposée pour le bien-être animal, des cages plus grandes, des caméras dans les abattoirs, tout ça c'est passé à la trappe, fustige Tiphaine Lagarde, coprésidente de 269 Libération Animale. C'est bien la preuve qu'aujourd'hui le gouvernement n'écoute pas cette forme de militantisme. De toutes façons, il s'en moque complètement. Partant de ce constat, il faut proposer d'autres modes d'action, des modes d'action qui ont fait leurs preuves dans d'autres mouvements sociaux."

La consommation de viande en France est en baisse depuis une dizaine d'années. Si les campagnes des vegans y sont pour quelque chose, les scandales liés à l'agroalimentaire y sont aussi pour beaucoup.