DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une djihadiste suisse demande son retour

Vous lisez :

Une djihadiste suisse demande son retour

Une djihadiste suisse demande son retour
Taille du texte Aa Aa

Ce sont des retours qui embarrassent les autorités : ceux des djihadistes dans leur pays d'origine.

Une ressortissante suisse, qui avait rejoint le groupe Etat Islamique en Irak en 2015, avec son mari, veut désormais rentrer chez elle.

Le couple a été arrêté par les forces kurdes au mois de janvier. Depuis, la jeune femme est détenue dans un camp syrien avec sa fille d'un an, née sur place.

"Quand on a tout, en Suisse", témoigne-t-elle, "et c'était mon cas, peut-être qu'on s'ennuie et qu'on se dit qu'on va partir à l'aventure - parce qu'ils appellent à venir vivre librement son Islam. On s'est donc dit : oui, on y va. Ce n'était même pas pour se battre ou quoi que ce soit, c'était juste pour aller y vivre en tant que musulman. Oui, je savais que le groupe était considéré comme une organisation terroriste, je sais que beaucoup de gens sont des terroristes, mais nous, on ne les voyait pas comme ça ."

Elle soutient que son mari, détenu à un autre endroit, a refusé le combat.

"Il a dit non, et un jour, ils sont venus chez nous et ils l'ont emmené. Il est revenu deux semaines plus tard, très maigre et fatigué. Je lui ai demandé ce qui s'était passé, mais il n'a rien dit."

Les autorités kurdes exigent que la Suisse, qui a engagé des poursuites pénales à l'encontre du couple, le rapatrie. Des négociations seraient actuellement en cours.

Paris n'a pas demandé l'extradition de Melina Boughedir, une Française condamnée à 20 ans de prison pour terrorisme par la justice irakienne le mois dernier.