DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Judo : deuxième jour du Grand Prix de Zagreb

Vous lisez:

Judo : deuxième jour du Grand Prix de Zagreb

Judo : deuxième jour du Grand Prix de Zagreb
Taille du texte Aa Aa

Aujourd'hui, l'Arena Zagreb a accueilli le deuxième jour du Grand Prix de judo de Croatie, un grand prix qu'Akil Gjakova du Kosovo a dominé de la tête et des épaules. Il est devenu notre homme du jour.

En demi-finale, il s'impose face au numéro 2 mondial, l’Azerbaïdjanais Rustam Orujov, une qualité de jambe hors-normes pour décrocher une place en finale de la division des moins de 73 kilos.

Il y rejoint l'Italien Fabio Basile, champion olympique des moins de 66 kilos. Il faut attendre la fin du combat, pour que Gjakova profite d'une attaque un peu faible de son adversaire et marque un waza-ari grâce une belle contre-attaque.

Une deuxième médaille d'or sur le world tour pour le Kosovar, symbole d'une année riche en victoires, pour lui et le judo de son pays.

"Je me sens très bien, quand je pense qu'il y avait beaucoup de bons judokas, je suis très fier de moi. J'ai beaucoup travaillé et je suis venu ici j'ai gagné, donc c'était une très bonne journée pour moi."

"L'ambiance est très bonne au sein de l'équipe, nous sommes comme une famille avec notre coach . Quand nous avons des problèmes, nous nous parlons, alors je pense que c'est facile pour nous."

Notre femme du jour, détendue en signant des autographes juste après sa victoire... Pourtant la Française Marie-Eve Gahié était ultra concentrée durant son combat contre la Japonaise Yoko Ono .

Une rencontre épique, qui s'est terminée au bout du golden score, après 3 minutes Gahié marque un waza-ari pour remporter la compétition et ajouter à sa collection une autre médaille d'or en world tour, catégorie moins de 70 kilos.

"C'était très important pour moi, ça va m'aider à revenir plus forte, surtout après ce qui s'est passé aux Championnats d'Europe. Je vais donc suivre la stratégie sur laquelle mes entraîneurs et moi-même travaillons et cela va certainement m'aider pour les championnats du monde", explique-t-elle.

En moins de 81 kilos, Dominic Ressel a remporté son premier podium sur le tour.

En finale, il s'est imposé au sol face au Belge Matthias Casse. Une belle technique d'étranglement pour en finir avec son adversaire du jour.

La Japonaise Nami Nabekura a provoqué la surprise en moins de 63 kilos en battant en finale la championne olympique Tina Trstenjak, surprenant la Slovène avec une jolie contre-attaque pour marquer un ippon.

Et enfin l'Israélien Tohar Butbul a réalisé notre mouvement du jour face au Slovène Martin Hojak dans le combat pour la médaille de bronze des moins de 73 kilos.

Une attaque combinée bien sentie se terminant par un énorme o-soto-gari. Troisième médaille pour Israël dans le Grand Prix.