DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mer Caspienne : un accord historique

Vous lisez :

Mer Caspienne : un accord historique

Mer Caspienne : un accord historique
Taille du texte Aa Aa

C'est l'épilogue de plus de 20 ans de négociations. Ce dimanche, la Russie, l'Iran, le Kazhakstan, l'Azerbaïdjan, et le Turkménistan ont signé un accord historique définissant le statut de la mer Caspienne.

Réunis dans le port Kazakh d'Aktaou, les dirigeants des cinq états se sont entendus sur le statut de cette mer intérieure en plein vide juridique depuis la dissolution de l'Union Soviétique. Au milieu des cinq pays, cette étendue d'eau contient d'importantes richesses en pétrole, en gaz et en caviar.

"Cette convention souligne la souveraineté, les compétence et le droit exclusif des pays de la mer Caspienne de prendre des décisions à propos de la mer Caspienne", s'est félicité Hassan Rohani, le président de la république islamique d'Iran.

Les principaux points du nouvel accord concernent l’autorisation de la construction de pipelines sous-marins pour le transport d’hydrocarbures, des quotas de pêche définis pour chaque pays et l’interdiction de toute présence militaire d’un pays tiers sur la Caspienne.

"La convention fixe les principes d'une coopération militaire et politique entre les états membres. Cela confirme que la mer Caspienne ne sera utilisée qu'à des fins civiles et garantit l'absence de forces armées d'autres pays dans la zone" a expliqué Vladimir Poutine, le Président de la Fédération de Russie.

Selon le Kremlin, le document signé préserve la plus grande partie de la Caspienne en tant que zone commune, mais partage entre les cinq pays les fonds marins et les ressources sous-marines. En l'honneur de cet accord, le Turkménistan, l'un des pays les plus fermés au monde, a déjà proclamé le 12 août comme la journée de la mer Caspienne.