DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Inde : décès de l'ancien Premier ministre Vajpayee

Vous lisez:

Inde : décès de l'ancien Premier ministre Vajpayee

Inde : décès de l'ancien Premier ministre Vajpayee
Taille du texte Aa Aa

L'ancien Premier ministre indien Atal Bihari Vajpayee est décédé jeudi à l'âge de 93 ans, après avoir été placé en soins intensifs à New Delhi, a annoncé l'actuel chef du gouvernement indien Narendra Modi.

"Son décès marque la fin d'une ère. Il a vécu pour la nation et l'a servie avec assiduité pendant des décennies", a écrit en anglais M. Modi sur son compte Twitter à propos de M. Vajpayee, qui avait occupé à trois occasions le poste de Premier ministre en Inde.

"Son décès est une perte personnelle et irremplaçable pour moi", a-t-il ajouté. Nombre de ministres aujourd'hui en fonction, dont Narendra Modi, ont d'abord été les protégés de M. Vajpayee.

M. Vajpaye, qui fut trois fois à la tête du gouvernement indien, faisait face depuis plusieurs années à des problèmes de santé, mais son état s'était fortement détérioré ces derniers jours, selon les médecins.

Déjà hospitalisé il y a plus de deux mois pour une infection des reins et des douleurs à la poitrine, son état de santé jeudi était jugé "critique" par l'hôpital.

Ancien journaliste et poète converti à la politique, l'ancien chef de gouvernement a contribué à la montée en puissance du parti Bharatiya Janata, aujourd'hui au pouvoir, et a occupé le poste de Premier ministre par trois fois, en 1996, 1998-99 et 1999-2004.

Sa carrière politique, étendue sur cinq décennies, a atteint son apogée dans les années 1990, où des dizaines de milliers de personnes venaient suivre ses discours, fascinés par les tirades poétiques qu'il adressait parfois à ses adversaires.

Il a notamment engagé des discussions historiques avec le Premier ministre du grand rival de l'Inde, le Pakistan, en 1999. Mais son image de pacifiste s'est effondrée quand des violences entre combattants pro-pakistanais et soldats indiens ont enflammé la région contestée du Cachemire, faisant un millier de morts.

Il a également contribué à l'escalade des tensions en Asie du Sud en effectuant des essais nucléaires en 1998.

M. Vajpayee s'était retiré de la sphère publique après une défaite électorale en 2004. Il aurait subi un accident vasculaire cérébral en 2009, qui l'avait confiné à sa résidence de New Delhi.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.