DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'actrice Asia Argento, figure de #MeToo, accusée d'agression sexuelle

Vous lisez:

L'actrice Asia Argento, figure de #MeToo, accusée d'agression sexuelle

L'actrice Asia Argento, figure de #MeToo, accusée d'agression sexuelle
Taille du texte Aa Aa

C'est un retour de boomerang dont se serait volontiers passé le mouvement #MeToo, et qui risque bien de le fragiliser. #MeToo est porté par de nombreuses actrices qui accusent le producteur de cinéma américain Harvey Weinstein de viols et autres agressions sexuelles. Mais l'Italienne Asia Argento, l'une des figures importantes de ce mouvement, vient d'être rattrapée par une affaire sexuelle, qui a eu lieu en 2013, dont elle n'était pas la victime cette fois mais au contraire la personne à l'origine de l'agression.

C'est le très sérieux journal américain TheNew York Times qui fait cette révélation, à partir de documents qui lui ont été fournis (voir ci-dessous). Le quotidien affirme qu'Asia Argento a versé une grosse somme, environ 380 000 dollars, au jeune acteur américain Jimmy Bennett, dans le but évident d'éviter d'être traînée en justice. Le jeune homme l'en menaçait, l'accusant de l'avoir agressé sexuellement dans une chambre d'hôtel, en 2013 donc, en Californie.

L'acteur américain était mineur au moment des faits

Le comédien, qui est également musicien de rock, n'avait que 17 ans à l'époque des faits, alors que l'âge légal du consentement sexuel dans l'Etat américain concerné est de 18 ans. Tandis que l'actrice italienne était âgée, elle, de 37 ans. Les avocats de Jimmy Bennett avaient réclamé d'importants dommages et intérêts, estimant que l'agression l'avait plongé dans "une détresse émotionnelle", jusqu'à perturber sa santé mentale.

Jimmy Bennett :

Asia Argento a pour le moment refusé de s'expliquer sur cette affaire, malgré plusieurs sollicitations du New York Times. La comédienne est l'une des premières femmes ayant osé s'attaquer au puissant Harvey Weinstein, dévoilant publiquement qu'il l'avait violée dans un hôtel en plein festival de Cannes; c'était en 1997, elle avait 21 ans. Elle a ainsi contribué à la libération de la parole des actrices, aux Etats-Unis et en Europe, et participé au mouvement #MeToo en première ligne.