DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Droit d'auteur : les journalistes prennent la plume

Vous lisez:

Droit d'auteur : les journalistes prennent la plume

Droit d'auteur : les journalistes prennent la plume
Taille du texte Aa Aa

Ces images prises en Irak par l'agence de presse française, l'AFP, ne sont pas gratuites. Dans une vidéo, l'agence de presse explique que Facebook comme les autres plateformes numériques doivent payer pour diffuser ce contenu. Un avis partagé par 103 journalistes dans une lettre ouverte. Il appellent le Parlement européen à soutenir l'article 11 de la directive Copyright, la directive sur le droit d'auteur qui doit forcer la main à Google et Facebook.

"Toute la question est de savoir comment on assure la survie du matériel de création et des produits inédits dans les médias européens" explique le Président de la Fédération européenne des journalistes, Mogens Blicher Bjerregard. "Nous avons besoins d'outils pour négocier avec ces compagnies qui gagnent aujourd'hui de l'argent sur ce que nous faisons."

En effet, lorsque l'on partage un article de journal sur Facebook, cela va générer une photo, un titre et un aperçu du texte comme dans tous les autres médias sociaux. A l'avenir, ce genre d'aperçu nécessitera une licence de l'éditeur.

Mogens Blicher Bjerregard, Président de la Fédération européenne des Journalistes

Mais pour ses opposants, l'introduction d'une telle licence reviendrait à imposer une taxe sur le lien et à enlever un peu plus de liberté sur le net. C'est la position d'un grand nombre de parlementaires dont la députée écologiste, Julia Reda, qui s'interroge sur la réaction des plateformes numériques.

"Les plateformes comme Facebook ne vont pas commencer à payer pour avoir le privilège d'avoir un lien. Elles vont tout simplement arrêter de montrer ces liens." assure Julia Reda. "Résultat, les utilisateurs auront un accès réduit à l'information et les petits diffuseurs ne pourront plus atteindre les lecteurs qui iront dans les journaux qu'ils connaissent davantage."

Julia Reda, Eurodéputée écologiste

Le Parlement européen a rejeté un premier texte de cette directive le mois dernier. Un nouveau vote est prévu pour le mois prochain.