DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Motelx : un festival de films qui fait froid dans le dos

Vous lisez:

Motelx : un festival de films qui fait froid dans le dos

Motelx : un festival de films qui fait froid dans le dos
Taille du texte Aa Aa

Alors que la Mostra de Venise vient de se terminer, un festival d'un tout autre genre avait lieu en même temps à Lisbonne, au Portugal.

La 12ème édition du Festival International de films d'horreurs de Lisbonne s'est terminé en beauté dimanche, entre sursauts et applaudissements.

Le réalisateur de la saga Saw and Insidious est venu présenter son nouveau film Upgrade, hors compétition.

Selon le réalisateur, les évènements tragiques du monde peuvent influencer les créateurs de films d'horreur.

A chaque fois que le monde est en pleine tourmente, à chaque fois que quelque chose de terrible se passe, les films d'horreur y répondent d'une certaine manière. Et maintenant, je pense que nous vivons dans une époque étrange, surtout aux Etats-Unis. Je sens que l'expérience Donald Trump va nous faire produire plein de bons films d'horreur. Cela pourrait être l'une des rares bonnes choses du mandat de Donald Trump en tant que politicien. Qu'il y a des films d'horreur grandioses. Parce que les films d'horreur reflètent nos anxiétés" explique Leigh Whannel, réalisateur du film Upgrade.

Dans la sélection officielle, Lukas Feigelfeld, est la révélation de l'année avec Hagazussa.

Il gagne le Meliès d'Argent qui le nomine pour participer au Méliès d'or du meilleur film fantastique.

Hagazussa est l'histoire d'une jeune femme qui vit isolée dans les montagnes, soupçonnée par les habitants d'être une sorcière.

Plus de Cult