DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Rwandais, oubliés de Kofi Annan ?

Vous lisez:

Les Rwandais, oubliés de Kofi Annan ?

Les Rwandais, oubliés de Kofi Annan ?
Taille du texte Aa Aa

Le monde entier se souvient de la vie et de l'héritage de Kofi Annan alors qu'au Ghana on s'apprête à célébrer des funérailles nationales jeudi.

Au Rwanda pourtant, l'ancien secrétaire général des Nations Unies et prix Nobel de la paix a laissé un souvenir amer. Kofi Annan était à la tête du maintien de la paix des Nations-Unies en 1994, quand il a reconnu qu'il aurait dû faire davantage pour empêcher les massacres de Tutsis rwandais et de Hutus modérés.

"Je ne peux pas dire qu'il a laissé un bon souvenir héritage aux Rwandais, le seul souvenir qu'il a laissé aux Rwandais était que nous pensions que la communauté internationale existait mais en réalité Kofi Annan nous a montré que la communauté internationale n'existait pas, ou plutôt qu'elle existe seulement pour les intérêts des super puissances," juge Gasana Theogene, survivant du génocide.

"Aucun Rwandais ne devrait pas se souvenir de l'héritage de Kofi Annan, pourquoi ? Parce qu'il a laissé un mauvais souvenir, il représentait une mauvaise graine, qui ne mérite même pas d'être plantée," estime Damien Bizimana, résident de Kigali.

On lui reproche notamment d'avoir omis de donner suite à un télégramme du commandant des forces de maintien de la paix des Nations-Unies. Celui ci appelait à une action contre la constitution de caches d'armes d'extrémistes hutus qui s'apprêtaient à commettre des massacres de masse. En 100 jours, 800 000 tutsis rwandais et hutus modérés ont été tuées.

Le corps d'Annan repose au Ghana, son pays natal, avant des funérailles nationales, ce jeudi. Il est mort dans un hôpital suisse le 18 août à l'âge de 80 ans