DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Euro-2024: l'UEFA publie le rapport d'évaluation des deux candidatures

Vous lisez:

Euro-2024: l'UEFA publie le rapport d'évaluation des deux candidatures

Euro-2024: l'UEFA publie le rapport d'évaluation des deux candidatures
Taille du texte Aa Aa

L'UEFA a publié vendredi le rapport d'évaluation des deux pays en lice pour l'organisation de l'Euro-2024 de football, l'Allemagne et la Turquie, à une semaine de la désignation du pays hôte.

L'instance salue un dossier allemand de "très haute qualité" et estime dans le même temps que les objectifs de la candidature turque "sont en adéquation avec les objectifs à long terme de l'UEFA".

Le rapport de 42 pages passe notamment en revue la vision de chaque projet, les aspects politiques, sociaux et environnementaux, la sécurité, les stades mais aussi les garanties financières et les transports.

C'est sur ces conclusions que les membres du comité exécutif de l'UEFA désigneront jeudi au siège de l'instance à Nyon le pays organisateur de l'Euro-2024 qui mettra aux prises 24 équipes.

L'Allemagne de l'Ouest a accueilli l'Euro 1988 remporté par les Pays-Bas, mais c'était avant la réunification avec l'Est. L'Allemagne réunifiée a également organisé le Mondial en 2006.

La Turquie, candidate malheureuse face à la France pour l'organisation de l'Euro 2016, est elle candidate pour la 4e fois.

Au sortir d'un Mondial russe où des polémiques ont soufflé sur l'équipe allemande, la vision de la candidature allemande est basée sur l'idée que "le football peut unifier la société", analyse l'UEFA, ce tournoi étant en mesure de laisser "un héritage durable au football européen".

L'UEFA souligne par ailleurs la stabilité du pays, indiquant que "toutes les structures politiques et de football sont en place en Allemagne avec une longue histoire d'événements réussis". La candidature repose sur "dix stades existants et opérationnels", relève encore le rapport.

- Lahm: L'Uefa a "reconnu nos forces" -

"Ce rapport montre que nous avons ces derniers mois pris notre travail au sérieux, et que l'UEFA a reconnu nos forces", a réagi Philipp Lahm, l'ancien international pressenti pour devenir le directeur du comité d'organisation.

Le dossier turc, de son côté, est basé sur une vision qui "non seulement offre aux équipes et aux spectateurs les meilleures conditions mais rapproche les gens en faisant la promotion du dialogue interculturel grâce à sa position entre trois continents", juge l'UEFA.

Pour la candidature turque, l'Euro-2024 doit avoir des effets "économiques et sociaux et doit promouvoir les valeurs telles que l'inclusion, la diversité et l'accessibilité", estime encore le rapport.

Si la candidature est "soutenue par le président turc" Recep Tayyip Erdogan, les "récents développements économiques dans le pays pourraient mettre les investissements publics sous pression", s'inquiète cependant l'instance.

La Fédération turque de football (TFF) a accueilli "favorablement" le rapport d'évaluation qualifié de "positif".

"C'est la 4e candidature successive de la Turqie et nous sommes certraints que c'est de loin la meilleure jusqu'à maintenant avec 10 stades ultramodernes dans 9 villes magnifiques", a commenté Yildirim Demirören, président de la TFF.

Le dernier Euro, disputé en 2016 en France, a été remporté par le Portugal. Le prochain se déroulera en 2020 dans 12 villes de différents pays.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.