EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Affaire Kavanaugh : un délai supplémentaire accordé à la victime présumée

Affaire Kavanaugh : un délai supplémentaire accordé à la victime présumée
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les sénateurs républicains ont accordé un délai supplémentaire à Christine Blasey Ford, pour décider si elle souhaite témoigner contre le juge Brett Kavanaugh, qu'elle accuse d'agression sexuelle.

PUBLICITÉ

Les sénateurs républicains ont donné, ce vendredi, un délai supplémentaire à Christine Blasey Ford, pour décider si elle souhaite témoigner devant une commission sénatoriale contre le juge Brett Kavanaugh, qu'elle accuse d'agression sexuelle.

"Juge Kavanaugh, je viens d'accorder une autre prolongation au Dr Ford pour qu'elle décide si elle veut maintenir la déclaration qu'elle a faite avant de témoigner devant le sénat. J'espère que vous comprenez. Ce n'est pas mon approche normale", a déclaré le sénateur républicain Chuck Grassley dans un tweet.

Donald Trump a affiché son soutien indéfectible au juge Kavanaugh, qu'il a choisi comme candidat à la cour Suprême. "Nous devons nous battre pour lui. Ne vous inquiétez pas pour l'autre côté. D'ailleurs, les femmes sont pour le maintien de sa candidature plus que n'importe qui ne pourrait le comprendre," a assuré le président américain.

Christine Blasey Ford, affirme que Brett Kavanaugh l'a agressée sexuellement lors d'une soirée arrosée dans les années 80. Le juge nie en bloc.

Les deux parties ont jusqu'à 20h30 heure française pour fixer la date et les modalités du témoignage de la victime présumée.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Trump confond le nom de son médecin tout en accusant Biden de déclin cognitif

Affaire Stormy Daniels : Donald Trump reconnu coupable de toutes les accusations

Procès de Donald Trump : Robert de Niro fait parler de lui à l'occasion de la fin des plaidoiries