Inondations historiques en Tunisie : les eaux se sont retirées

Inondations historiques en Tunisie : les eaux se sont retirées
Tous droits réservés 
Par Euronews avec AFP, Reuters, APTN
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Premier ministre tunisien Youssef Chahed s'est rendu à Nabeul hier, il a rendu hommage aux victimes et demande un peu de patience aux habitants.

PUBLICITÉ

L'eau s'est retirée dans le nord-est de la Tunisie, laissant des quartiers entiers ravagés. A Nabeul où cinq personnes ont péri, on déplore le manque de réactivité des autorités :

"La municipalité n'a fait venir personne pour enlever la boue et nous aider à nettoyer nos commerces."

Le Premier ministre Youssef Chahed s'est rendu hier après-midi sur place avec les ministres de l'Intérieur, de la Défense, de l'Environnement et du Tourisme. Youssef Chahed est allé au contact d'habitants livrés à eux-mêmes, puis a fait le point après une réunion d'urgence :  

"Nous suivons la situation et nous faisons l'inventaire des dommages. Ils sont très importants dans de nombreuses régions, les gens doivent comprendre que c'est la première fois dans l'histoire de la Tunisie que de telles pluies s'abattent en 24h. Cela n'a jamais atteint une telle ampleur, les inondations ont même dépassé celle de 1986 et 1995..."

L'eau est montée jusqu'à 1,70 m dans certains quartiers de Nabeul, où de nombreux ponts et routes ont été endommagés, après ces pluies record qui ont parfois constitué l'équivalent de plus de six mois de précipitations.

Des petites manifestations de colère ont éclaté dans le Cap Bon, et le Premier ministre a appelé au calme alors que d'imposants engins de déblayages et des pompes étaient en action hier.

Ces inondations sont fréquentes en automne. Elles exaspèrent une partie de la population qui reproche aux autorités de ne pas entretenir les systèmes d'évacuation et le lit des rivières.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Tunisie : pluies torrentielles dans le nord-est

Tunisie : un projet de loi inédit pour l'égalité homme-femme

Les journalistes ont eu un accès rare au sous-marin français à propulsion nucléaire de classe Rubis