DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Russie : le poison de la torture

Vous lisez :

Russie : le poison de la torture

Russie : le poison de la torture
Taille du texte Aa Aa

À sa sortie de prison ce mardi, Evgueny Makarov est tombé dans les bras de sa mère.

Le calvaire du jeune homme, torturé par ses geôliers dans une prison à l'Est de Moscou, avait été filmé et rendu public par le journal d'opposition Novaya Gazeta en juillet dernier.

Son avocate craint qu'il ne soit aujourd'hui en danger.

Irina Biriukova, avocate d'Evgueny Makarov: "Evgueny pourrait être approché, pour qu'il ne demande pas un châtiment trop sévère à leur encontre. On va essayer de le convaincre, de gagner sa confiance, peut être de lui faire peur ou de faire pression sur sa mère par exemple."

La vidéo des tortures d'Evgueny Makarov avait provoqué un scandale avant d'être suivie par douze arrestations et des révélations sur des dizaines de cas similaires à travers la Russie.

L'avocate d'Evgueny Makarov évoque des tortures de plus en plus cruelles.

Irina Biriukova, avocate, Fondation Verdict public : "Les tortures sont beaucoup plus dures qu'il y a cinq ou sept ans, beaucoup plus cruelles : de l'eau de javel dans les yeux par exemple, des viols avec des bâtons... C'est effrayant rien que de le raconter. Ils tabassent comme dans la vidéo, il y a des simulations de noyade, il y a beaucoup de méthodes sophistiquées."

Les autorités pénitentiaires russes se sont engagées à enquêter sur toutes les plaintes de tortures déposées depuis juillet 2017.

Galina Polonskaya est la correspondante d'Euronews à Moscou : "L'affaire d'Evgueny Makarov donne espoir aux victimes de tortures des prisons russes. Les avocats et les défenseurs des droits de l'homme reçoivent des centaines de cas et de témoignages. Tous confirment que ces dernières années la torture en Russie est devenue de plus en plus brutale et sophistiquée."