DERNIERE MINUTE

La frustration britannique dénoncée

La frustration britannique dénoncée
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Nous avons entendu des mots surprenants de la part de Dominic Raab, est-ce un signe de frustration de la part des Britanniques ?

"Je pense que cela montre effectivement de la frustration chez Dominic Raab. Quand il est arrivé à ce poste, il a dit qu'il serait beaucoup plus combatif. Nous savons qu'en coulisses, il a eu d'importantes divergences avec Michel Barnier qui ont fuités la semaine dernière, quand il disait que si le Royaume-Uni ne trouvait pas d'accord, cela le dérangerait de payer la facture de divorce de 32 milliards d'euros. Ses dernières déclarations vont encore plus loin. Dominic Raab a dit que : "les mots chaleureux ne suffiront pas si peu de temps avant le jour du Brexit. Nous avons montré beaucoup de flexibilité et nous avons été très pragmatique. Je pense que c'est le moment de voir ce match. La balle est un peu dans l'autre camp maintenant." Il appelle ainsi l'UE à changer sa ligne rouge. Il dit que le Royaume-Uni a fait ce qu'il a pu pour satisfaire les contrôleurs. Il a aussitôt reçu une fin de non-recevoir de la part du ministre autrichien pour l'Europe, Gernot Blümel, qui a dit qu'aucune modification de la sorte ne serait apportée, malgré la menace grandissante d'un non-accord sur le Brexit. Je cite : "la réalité est que le Royaume-Uni doit trouver un moyen d'aller de l'avant. L'UE a fait suffisamment, 80% du traité de départ a été approuvé." C'est la ligne répétée par l'UE, c'est le Royaume-Uni qui s'en va, c'est à lui de régler ca. D'autre part, Westminster évoque un rapport qui dit que les citoyens européens n'auront aucune préférence sur le traitement en matière d'immigration après le Brexit.

C'est donc une autre carte que peut jouer maintenant le gouvernement britannique dans la fin de ces négociations."

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.