DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Américain John Bolton à Moscou

Vous lisez :

L'Américain John Bolton à Moscou

L'Américain John Bolton à Moscou
Taille du texte Aa Aa

Rarement les tensions entre les Etats-Unis et la Russie auront été aussi marquées, et il n'est pas sûr que la visite de John Bolton à Moscou soit de nature à les apaiser. Le conseiller de la Maison Blanche à la Sécurité nationale a rencontré le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, deux jours après l'annonce retentissante de Donald Trump. Les Etats-Unis se retirent du traité sur les armes nucléaires de portée intermédiaire INF. De quoi relancer la course aux armements.

" Concernant le retrait américain du traité sur les missiles de portée intermédiaire, à mon avis, il s'agit là d'un épouvantail propre à Donald Trump, une mesure de prévention au cas où la visite de Bolton tournerait mal, au cas où son résultat serait destructeur aux yeux de Washington, estime le député russe Leonid Sloutski, membre de la commission Affaires étrangères. Et j'espère qu'au cours de ces négociations avec Bolton, bien que ce soit difficile à imaginer, il y ait suffisamment de bon sens pour bâtir de nouveau des relations saines entre la Russie et les Etats-Unis. "

Pour le directeur de l'Institut international de recherche sur la paix de Stockhom (Sipri), l'équilibre induit par ces traités est précieux.

" Ce n'est pas pour rien que l'on appelle cela le contrôle des armements, insiste Dan Smith. Il s'agit de maîtriser le type d'armement que chaque partie signataire est autorisée à acquérir. Il s'agit de de garantir qu'une des parties ne soit pas prise par surprise ou trompée par l'autre, avec un armement inattendu. "

Le texte remis en cause par Washington avait été signé en 1987 par Ronald Reagan et Mikhaïl Gorbatchev. La Maison Blanche accuse Moscou de ne pas l'avoir respecté, mais en l'enterrant, elle veut aussi rattraper la Chine qui n'est limitée par aucun traité.