EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

[Vidéo] Un eurodéputé italien écrase les notes de Moscovici avec sa chaussure

[Vidéo] Un eurodéputé italien écrase les notes de Moscovici avec sa chaussure
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Un eurodéputé de la Ligue italienne a écrasé les notes de Pierre Moscovici à Strasbourg. Selon lui, il souhaitait ainsi manifester contre le rejet de la Commission européenne du budget italien.

PUBLICITÉ

Angelo Ciocca voulait faire parler de lui. Pari réussi. Suite à la décision de la Commission européenne de rejeter le budget italien, l'eurodéputé transalpin, membre de la Ligue, a fait part de son mécontentement en écrasant les notes de Pierre Moscovici avec...sa chaussure. 

A l'issue du discours, à Strasbourg, du commissaire aux affaires économiques et financières, l'élu du parti de Matteo Salvini est monté sur l'estrade. Il a ensuite enlevé sa chaussure qu'il a utilisée pour écraser les notes de l'ancien ministre de l'Economie français. 

« A Strasbourg, j’ai marché (avec une semelle faite en Italie !!!) sur la montagne de mensonges que Moscovici a écrite contre notre pays !!! L’Italie mérite le respect », a-t-il écrit sur les réseaux sociaux.

Avec son coup de com', l'eurodéputé voulait dénoncer le rejet par la Commission du budget italien. Un budget jugé incompatible avec le respect des critères européens en matière de déficit public.

"Nous ne sommes pas face à un cas borderline mais face à une déviation claire, nette, assumée et, par certains, revendiquée", a jugé mardi Pierre Moscovici, pour justifier ce rejet.

L'Italie dispose désormais de trois semaines pour présenter un budget révisé, selon les règles européennes.

Dans le cas contraire, elle s'expose à l'ouverture d'une "procédure pour déficit excessif", susceptible d'aboutir à des sanctions financières correspondant, en théorie, à 0,2% de son PIB (soit 3,4 milliards d'euros en prenant les chiffres de 2017).

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Tajani : il faut éviter la "bataille entre Bruxelles et Rome"

The Brief from Brussels : altercation politique au Parlement européen

Le PPE ne cherchera pas à conclure un accord avec Giorgia Meloni, selon les chrétiens-démocrates