DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le prix Sakharov au cinéaste ukrainien Oleg Sentsov

Vous lisez :

Le prix Sakharov au cinéaste ukrainien Oleg Sentsov

Le prix Sakharov au cinéaste ukrainien Oleg Sentsov
Taille du texte Aa Aa

Le Parlement européen a décerné jeudi son prestigieux Prix Sakharov au cinéaste ukrainien emprisonné Oleg Sentsov, récompensant "une contribution exceptionnelle à la lutte pour les droits de l'Homme dans le monde", ont annoncé les groupes politiques. Ce prix est doté de 50.000 euros.

Originaire de la péninsule ukrainienne de Crimée, annexée par la Russie en 2014, Oleg Sentsov, 42 ans, est détenu dans la colonie pénitentiaire russe de Labytnangui, au-delà du cercle polaire arctique. Il est le père de deux enfants. Il a été arrêté chez lui en mai 2014. Condamné en août 2015 à 20 ans de prison pour terrorisme et trafic d’armes à l’issue d’un procès qualifié de "stalinien" par l’ONG Amnesty International.

Il a débuté une grève de la faim mi-mai pour obtenir la libération de tous les prisonniers politiques ukrainiens détenus en Russie, avant d’y mettre fin 145 jours plus tard, début octobre, afin d’éviter selon lui d’être nourri de force.

Une marche avant le Nobel ?

Le prix Sakharov a été créé en 1988. Depuis sa création, plusieurs lauréats ont été couronnés ensuite par le prix Nobel de la Paix : c'est le cas cette année pour la Yazidie Nadia Murad, (prix Sakharov 2016) et "l'homme qui répare les femmes", le gynécologue congolais Denis Mukwege (2014). Nelson Mandela, fut le premier prix Sakharov "nobélisé". Ce fut le cas aussi de la dirigeante birmane Aung San Suu Kyi.

Trois finalistes avaient été sélectionnés début octobre : Oleg Sentsov, qui faisait figure de favori, le militant marocain, également incarcéré Nasser Zefzafi et un groupe d'ONG qui portent secours aux migrants en Méditerranée.

Avec AFP