This content is not available in your region

Plus d'aéroport Texcoco pour Mexico, les Mexicains ont tranché

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP, Reuters, APTN
euronews_icons_loading
Plus d'aéroport Texcoco pour Mexico, les Mexicains ont tranché

Le nouvel aéroport international de Mexico avait déjà commencé à voir le jour : 20 % du site était sorti de terre, mais tout devrait s'arrêter là. Ainsi doit en décider le président élu Andres Manuel Lopez Obrador après une consultation publique controversée, mais sans équivoque. 69,95 % des votants ont dit stop.

Cette consultation devait trancher entre ce projet déjà entamé et une alternative prévoyant le réaménagement de l'aéroport militaire de Santa Lucia au sud de la capitale, de l'aéroport actuel de Mexico, ainsi que de celui de Toluca.

La consultation a été vivement critiquée pour ses irrégularités, d'abord, elle n'a pas été organisée par les autorités électorales nationales, ce que les détracteurs mettent en avant. Ensuite, des votes multiples ont été constatés par plusieurs médias.

Néanmoins, le président élu a déjà fait savoir par son porte-parole qu'il en respecterait le résultat. Durant sa campagne, il avait plusieurs fois critiqué le chantier en cours de construction de ce méga-aéroport, pour son coût élevé, son impact environnemental et pour de supposés faits de corruption dans l'attribution des contrats. Des manifestations hostiles au projet avaient été organisées par les habitants concernés.

Cette décision est, en tous cas, une claque pour le magnat mexicain des télécommunications, Carlos Slim, principal investisseur du projet de Texcoco, estimé à 13 milliards de dollars.