DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le président ukrainien et le patriarche de Constantinople signent un accord sur l'Eglise d'Ukraine

Vous lisez :

Le président ukrainien et le patriarche de Constantinople signent un accord sur l'Eglise d'Ukraine

Le président ukrainien et le patriarche de Constantinople signent un accord sur l'Eglise d'Ukraine
Taille du texte Aa Aa

Le président ukrainien Petro Porochenko et le patriarche Bartholomée de Constantinople ont signé samedi à Istanbul un accord menant vers la reconnaissance d'une Eglise ukrainienne indépendante, suscitant un nouvel accès de colère de Moscou.

Le Patriarcat de Constantinople a décidé à la mi-octobre de reconnaître une Église orthodoxe indépendante en Ukraine, mettant fin à 332 années de tutelle religieuse de Moscou.

gi

A l'occasion d'une visite en Turquie lors de laquelle il devrait aussi s'entretenir avec le président Recep Tayyip Erdogan, Petro Porochenko a signé un accord fixant les étapes de la reconnaissance formelle de l'indépendance de l'Eglise ukrainienne.

L'accord signé samedi "fixe les conditions" pour que l'accession de l'Eglise ukrainienne au statut d'Eglise autocéphale "ait lieu dans le plein respect des règles canoniques", s'est félicité le président ukrainien.

Il a exprimé sa reconnaissance "au nom du peuple ukrainien" au patriarche Bartholomée.

"Ce jour est historique", a-t-il encore tweeté après la cérémonie.

Cette question devrait jouer un rôle central dans la présidentielle de mars 2019 en Ukraine.

Le patriarcat est basé à Istanbul, l'ancienne Constantinople qui fut la capitale de l'empire byzantin avant la conquête ottomane en 1453.

Bartholomée est considéré comme "le premier entre les égaux" parmi les patriarches orthodoxes.

Furieuse de la décision annoncée concernant l'Ukraine, l'Eglise russe, qui revendique de son côté le plus grand nombre de fidèles au sein du monde orthodoxe, a annoncé la rupture de tous ses liens avec Constantinople.

Le métropolite Hilarion, responsable des relations extérieures du patriarcat de Moscou, a estimé samedi que la signature de l'accord s'inscrivait dans une série de décisions de Bartholomée qui "sortent du domaine canonique et relèvent exclusivement du domaine politique".

Selon l'agence publique russe TASS, il a accusé Bartholomée de "répondre à des ordres venus d'outre-Atlantique visant à affaiblir et à diviser l'Eglise russe unifiée".

Les orthodoxes en Ukraine sont divisés: une partie est fidèle au Patriarcat de Moscou et une autre se revendique du Patriarcat de Kiev autoproclamé après l'indépendance du pays en 1991 et qui n'était jusqu'alors reconnu par aucune autre Eglise orthodoxe dans le monde.

La rivalité entre ces deux Eglises a été exacerbée par la crise russo-ukrainienne, marquée par l'annexion de la péninsule de Crimée en 2014 et par un conflit avec des séparatistes prorusses dans l'Est de l'Ukraine, qui a fait plus de 10.000 morts.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.