DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bologne, futur centre européen des prévisions météo

Bologne, futur centre européen des prévisions météo
Taille du texte Aa Aa

Des météorologistes et des scientifiques de toute l'Europe se sont réunis à Bologne. C'est là, en Italie, que seront bientôt installés les nouveaux supercalculateurs européens pour la météo. Un modèle qui permet de prévoir le temps avec plus de précision - et plus loin dans le futur. Le lancement de la plate-forme européenne de supercalculateurs est un bond en avant, selon centre européen pour les prévisions météorologiques.

"Nous voulons vraiment pousser la science en avant, pousser la puissance de l'ordinateur pour voir vraiment si ces vagues de chaleurs ou de froid vont arriver en Europe dans les deux ou trois prochaines semaines. Ce n'est pas si facile mais c'est vraiment le défi qu'on veut remporter", explique Florence Rabier, directrice générale de ECMWF, le centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme".

Plus la prévision est faite en amont, plus grandes sont les chances de se préparer à des évènements climatiques extrêmes en Europe. Une vague de frois imprévisible en Espagne ou un violent orage en Italie.

Sauver des vies, protéger les gens

"Sauver des vies et des biens, c'est le plus important, et nous pouvons vraiment voir qu'en prévoyant une vague de chaleur les populations et les autorités peuvent mettre en route l'air conditionné et faire tout ce qui est nécessaire pour protéger les gens", ajoute Florence Rabier.

A Bologne, l'installation consistera en 3 ou 4 structures pour accueillir le superordinateur, les systèmes de refroidissement, l'électricité et les serveurs. Il va libérer la puissance de nombreux ordinateurs portables combinés.

"Des centaines de milliers à des millions d'ordinateurs portables. C'est la performance dont nous avons besoin pour simuler et modéliser des choses complexes comme les prévisions météo", explique Martin Palkovič, directeur de l'informatique au centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme. Le prix du système de superordinateurs sera de 160 millions d’euros.

Utilité de l'investissement

"Quand vous investissez un euro dans un supercalculateur, l'économie et le bénéfice pour la société représentent 12 fois l'investissement. C'est la même chose au niveau européen donc je n'ai aucun doute sur l'utilité de cet investissement", explique Jean-Marc Lacave, Président directeur général de Météo-France.

D'ici à la fin de 2020, Bologne sera le centre européen des prévisions météorologiques. Avec l'introduction de nouveaux superordinateurs, les citoyens à travers l'Europe pourront planifier chaque jour encore plus loin et les gouvernements pourront améliorer leurs alertes et leurs mesures contre les phénomènes météorologiques extrêmes.