Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

"Gilets jaunes" : la fermeté d'Edouard Philippe

"Gilets jaunes" : la fermeté d'Edouard Philippe
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Voici la carte des rassemblements des gilets jaunes prévus samedi en France. Ce collectif de citoyens qui protestent notamment contre la hausse du prix des carburants prend de l'ampleur et les manifestations s'organisent sur les réseaux sociaux. Plusieurs centaines d'actions sont prévues. Une grande du territoire devrait être touché par le blocage des routes ou des manifestations à pied. La semaine dernière, des répétitions de la journée du 17 novembre ont été organisées.

L'appel au blocage émane de citoyens et non pas d'organisations syndicale. Le mouvement qui se veut apolitique, a toutefois reçu le soutien de plusieurs partis d'opposition. Le gouvernemnt, lui affiche sa fermeté et promet des sanctions. "La loi s'applique", a-t-il dit et "l_'entrave à la circulation, c'est sanctionné". "Je le dis aux Français : vous avez le droit de manifester, bien sûr, mais il faut prendre ses responsabilités et respecter la loi_", a déclaré Edouard Philippe sur RTL.

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner indique quant à lui que le gouvernement n'accepterait "aucun blocage total" de la circulation. L'entrave à la circulation est un délit passible de deux ans d'emprisonnement et 4.500 euros d'amende.