DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Comment l'Autriche forme les pilotes d'avion européens à l'excellence

Vous lisez :

Comment l'Autriche forme les pilotes d'avion européens à l'excellence

Comment l'Autriche forme les pilotes d'avion européens à l'excellence
Taille du texte Aa Aa

Dans cette édition de Smart Regions, nous visitons l'Académie d'aviation autrichienne qui avec le soutien de la politique de cohésion de l'Union européenne, forme de nombreux pilotes d'avions civils européens en devenir ou en activité. Ses entraînements au plus près de la réalité sont essentiels pour contribuer à renforcer la sécurité de tous.

À l'aéroport de Vienne, nous rencontrons Michael Graupp. Pilote de ligne depuis le mois d'août, ce jeune Autrichien fera décoller dans une heure, un appareil à destination de Madrid. Il s'est formé près de Vienne, à l'Académie d'aviation autrichienne, un organisme soutenu par la Politique de cohésion de l'Union européenne.

Voir la Terre d'en haut, c'était son rêve depuis tout petit. "Quand j'avais 14 ans, j'ai pris un avion pour Tenerife et pendant le vol, j'ai pu visiter le cockpit : il y avait des commandes partout et à ce moment-là, je me suis dit que je voulais devenir pilote," explique Michael Graupp avant d'ajouter : "Quand j'ai eu 19 ans, j'ai commencé ma formation à l'Académie d'aviation autrichienne ; je l'ai faite en deux ans et six mois plus tard, je décrochais mon premier emploi au sein de la compagnie Eurowings et aujourd'hui, je suis vraiment content."

Entraînement en situation réelle

L'Académie d'aviation autrichienne forme chaque année, 2400 pilotes et compte 75 instructeurs. Elle dispose d'un budget total de 37,7 millions d'euros dont plus de 5 millions d'argent public. Un peu moins de la moitié -2,4 millions - provient du Fonds de développement régional de l'Union européenne, le reste étant issu de financements régionaux et fédéraux autrichiens.

Jessica Wong vient d'intégrer le centre de formation de base de l'Académie situé à Wiener Neustadt, à 30 km au sud de Vienne. La structure dispose d'un simulateur et de petits avions et s'adresse à ceux comme Jessica qui n'ont aucune notion préalable de pilotage.

"Aujourd'hui," précise la jeune pilote, "nous avons prévu une leçon de vol en direction de l'aérodrome de Spitzerberg : c'est pour que j'apprenne à atterrir sur des pistes en herbe parce qu'habituellement, on atterrit sur des pistes en béton... Allons voir s'il y a beaucoup de différences !" invite Jessica.

Congratulations to our student pilot Jessica??‍✈️?? She recently flew her first solo ✈️ Well done!? #aviationacademyaustria #studentpilot #flightschool #firstsolo

Publiée par Aviation Academy Austria sur Dimanche 28 octobre 2018

Simulateurs de tout type d'appareils et d'incidents

Le métier de pilote exige des compléments de formation tout au long de la vie professionnelle et c'est là où les simulateurs de vol dotés de systèmes de mouvement ont tout leur intérêt.

On retrouve ce type d'équipements sur le site de l'Académie à Neusiedl am See à 15 km de Vienne où elle propose un entraînement pour les pilotes confirmés en activité comme Markus Heusi qui est aussi instructeur. En huit à neuf semaines, il apprend à des collègues à piloter un ATR 72-600.

"On a un planning très, très serré : toutes les cinq minutes, on les confronte à un nouveau problème," fait-il remarquer. "Comme ça, à la fin des neuf séances," poursuit-il, _"ils ont vu tous les problèmes que les autorités estiment envisageables." _

Un planning serré sachant qu'une heure d'entraînement peut coûter jusqu'à 1000 euros.

Dans un cockpit identique au modèle réel, les pilotes doivent gérer tout type d'incidents comme ce jour-là, un retour forcé à l'aéroport de Barcelone pour un problème moteur.

"Tous les six mois, tous les membres d'équipage des vols commerciaux doivent revenir dans un simulateur de ce type et faire un vol d'essai," affirme René Popp, pilote. Ces formations sont en effet, essentielles pour contribuer à renforcer la sécurité de tous.

...