DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Alex Thomson franchit la ligne d'arrivée, l'attente commence

Vous lisez :

Alex Thomson franchit la ligne d'arrivée, l'attente commence

Arrivée d'Alex Thomson à Pointe-à-Pitre
@ Copyright :
© Yvan ZEDDA #RDR2018
Taille du texte Aa Aa

C'est à 8h10 (heure locale), 13h10 (heure de métropole) à Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe, que le Britannique Alex Thomson (à la barre d'Hugo Boss) a été le premier monocoque à franchir la ligne d'arrivée. La fin d'une ultime journée sur la Route du Rhum plus compliquée que prévu.

Dix heures plus tôt, en pleine nuit, le skipper, alors en tête de la classe des Imocas (monocoques de 18 mètres), percute des rochers, au pied d'une falaise, à la pointe de la Grande Vigie, qui se situe au nord de la Guadeloupe, à 140 km seulement de l'arrivée.

Au moment de la collision, le Gallois se serait vraisemblablement endormi. Son bateau est endommagé, mais Alex Thomson parvient à se dégager en utilisant son moteur et finit par reprendre la route.

Son arrivée ne signe pourtant pas sa victoire, l'utilisation du moteur en course étant formellement interdite. A l'arrivée, le jury, relativement clément, ne lui inflige qu'une pénalité de 24 heures. Il évite la disqualification mais la victoire risque de lui échapper. Ses deux principaux poursuivants, les Français Paul Meilhat et Yann Elies, le talonnaient de près.

Parti de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), samedi 4 novembre, Alex Thomson a bouclé sa traversée en solitaire en 11 jours 23 heures et 10 minutes et 58 secondes. Il est le quatrième à franchir la ligne d'arrivée, parmi la flotte des plus de 120 bateaux.

Depuis le sacre d'Ellen MacArthur en 2002 en Imoca, plus aucun Britannique n'a réussi à créer l'exploit sur la transatlantique française.