DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Aquarius : le coup d'arrêt de l'Italie

Aquarius : le coup d'arrêt de l'Italie
Taille du texte Aa Aa

L'Aquarius manoeuvre dans le port de Marseille, mais il n'est pas prêt de reprendre la mer. L’Italie a demandé la mise sous séquestre du navire de sauvetage de migrants, sous prétexte qu'il se serait débarrassé illégalement de plusieurs tonnes de déchets toxiques dans les ports italiens.

La justice italienne a même produit une vidéo censée montrer le déchargement de déchets dangereux de l'Aquarius, constitués selon le parquet de vêtements et détritus potentiellement vecteurs de maladies.

La saisie du navire a été qualifiée d'"infondée et sinistre" par les ONG qui le gèrent, MSF et SOS Méditerranée, qui nient avoir commis une quelconque infraction.

Marco Bertotto, MS Italie : "Nous avons suivi les procédures qui nous avaient été indiquées. La preuve en est que, en trois ans d'activité, dans une situation, dans un contexte hautement contrôlé, nous n'avons reçu aucun avertissement, nous n'avons reçu aucune amende, aucune forme d'alerte préventive de la part des autorités compétentes."

Même si l'Aquarius n'a plus de pavillon et ne peut donc de toutes façons plus prendre la mer pour l'instant, sa mise sous séquestre constitue clairement une belle victoire pour Matteo Salvini, le vice-premier ministre italien. Depuis le printemps et l'arrivée au pouvoir des populistes et de l'extrême droite en Italie, c'est une vraie guerre qui est menée contre les bateaux de sauvetage des migrants en Méditerranée.

Karline Kleijer, MSF : "Ce n’est pas la première fois que nous sommes accusés. Nous avons été accusés de trafic d’êtres humains. Nous avons été accusés de ne pas emporter correctement nos fournitures médicales. Ca, c’est la dernière attaque. Nous ne voyons donc pas cela comme une attaque légale, nous considérons cela comme une attaque politique visant à obtenir la neutralisation d'un des derniers navires de recherche et sauvetage alors que de nombreuses personnes meurent."

Plusieurs comptes bancaires de MSF ont par ailleurs été placés sous séquestre dans le cadre de cette enquête italienne.

Le sort de l'Aquarius, un bateau désormais emblématique et auquel des milliers de migrants doivent la vie sauve, est désormais aux mains des autorités françaises.