Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Cold War, Dogman et Border, grands favoris des Prix du cinéma européen 2018

Cold War, Dogman et Border, grands favoris des Prix du cinéma européen 2018
Taille du texte Aa Aa

Ce sont les Oscars de l'Europe : les Prix du cinéma européen 2018 seront décernés ce samedi 15 décembre à Séville.

Wim Wenders, le Président de l'Académie du film européen, institution co-organisatrice de cette compétition qui a déjà révélé une partie de son palmarès annuel, revient pour euronews sur l'esprit de cet événement dont la première édition remonte à 1988.

"Dès l'origine," affirme-t-il, "on n'a jamais voulu faire de show où l'on en met plein la vue et qui se termine par : "Et le gagnant est... Ce qu'on voulait," insiste-t-il, "c'est rendre hommage aux nominés et fêter l'ensemble du cinéma européen."

Découvrons les principaux favoris de ces Prix 2018, en commençant par cette love story sur fond de guerre froide : "Cold War" qui est en tête avec cinq nominations : meilleur film, meilleurs acteur et actrice pour les Polonais Tomasz Kot et Joanna Kulig et meilleurs réalisateur et scénario pour leur compatriote Pawel Pawlikowski.

Le drame italien "Dogman" est lui retenu dans quatre catégories : film, acteur, réalisateur et scénario. Matteo Garrone y suit un gentil toiletteur pour chien incarné par Marcello Fonte qui s'attire l'animosité d'un ancien boxeur particulièrement violent.

Quatre nominations également pour le film fantastique suédois "Border" centré sur une douanière au flair hors du commun. La suédoise Eva Melander est nommée dans la catégorie meilleure actrice, le réalisateur irano-suédois Ali Abbasi dans celles du meilleur réalisateur et du meilleur scénario.

Un autre film italien parmi les favoris : "Heureux comme Lazzaro", un conte autour de la rencontre entre un jeune paysan et le fils d'une marquise.

Il est sélectionné pour les Prix des meilleurs "film", "actrice" pour l'italienne Alba Rohrwacher et "réalisateur" et "scénario" pour sa soeur Alice Rohrwacher.

“Girl,” ce film belge suit Lara, une adolescente de 15 ans enfermée dans un corps de garçon qui veut devenir danseuse de ballet. Il est en lice dans les catégories Meilleur film, European Discovery / Prix FIPRESCI (Fédération Internationale de la Presse Cinématographique) et meilleur acteur pour Victor Polster.

Autre film nominé pour le prix du Meilleur réalisateur : "Foxtrot" de l'israélien Samuel Maoz, qui met notamment en scène une bavure de l'armée de l'Etat hébreu.

Prix d'honneur pour Ralph Fiennes et Carmen Maura

L'acteur anglais Ralph Fiennes, connu pour ses rôles marquants dans "La liste de Schindler", "Le Patient anglais" ou "The Reader" recevra un prix pour sa contribution européenne au monde du cinéma.

Quant à l'actrice espagnole Carmen Maura, habituée des long-métrages de Pedro Almodovar, elle se verra décerner une récompense pour l'ensemble de sa carrière.

Nommées dans la catégorie Meilleure actrice européenne :

L'Allemande Marie Bäumer qui incarne Romy Schneider dans "Trois jours à Quiberon"

La Suédoise Eva Melander pour son rôle de garde-frontière dans "Border"

La Polonaise Joanna Kulig dans "Cold War"

L'Italienne Alba Rohrwacher dans "Heureux comme Lazzaro"

L'Espagnole Bárbara Lennie pour son rôle de femme en quête d'identité dans "Petra"

L'Islandaise Halldóra Geirharðsdóttir qui incarne une militante écologiste en guerre contre une usine qui utilise des lignes à haute tension dans le film "Woman at war"

Nommés dans la catégorie Meilleur acteur européen :

Le Polonais Tomasz Kot pour son rôle de directeur musical qui tombe amoureux d'une chanteuse dans "Cold War"

Le Belge Victor Polster qui interprète une danseuse de ballet de quinze ans enfermée dans un corps de garçon dans "Girl"

Le Suédois d'origine islandaise Sverrir Gudnason qui incarne le joueur de tennis Björn Borg dans "Borg/McEnroe"

L'Italien Marcello Fonte pour son rôle de toiletteur dans "Dogman"

Le Danois natif de Suède Jakob Cedergren qui interprète un ancien policier tentant de déjouer un kidnapping dans "The Guilty"

L'Anglais Rupert Everett qui donne ses traits à Oscar Wilde dans "The Happy Prince"