Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Quand les enfants deviennent les "gardiens de l'énergie"

Quand les enfants deviennent les "gardiens de l'énergie"
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Notre émission Smart Regions s'intéresse au projet energy@school soutenu par la politique européenne de cohésion qui est mené dans une quarantaine d'établissements scolaires de pays d'Europe centrale dont la Hongrie. Les enfants y jouent le rôle de "gardiens de l'énergie" pour mieux l'économiser. Il peut être repris gratuitement, par tout établissement d'enseignement intéressé où qu'il soit en Europe.

Dans la ville hongroise de Újszilvás, Ildikó Csiszárné Zakar, directrice d'une école élémentaire participante, nous raconte comment il est mis en place. "Cela fonctionne à plusieurs niveaux : tout d'abord, il a été intégré à plusieurs matières comme la physique, la chimie, les sciences de la vie et de la terre... Maintenant, il fait partie du programme," affirme-t-elle.

"Des questions rigolotes"

Ildikó Csiszárné Zakar poursuit en nous faisant part d'anecdotes : "Il y a eu des moments drôles, surtout au début quand nous ne savions pas, ni nous, ni les enfants, ni les parents, ce que ce projet allait donner.

Les enfants posaient des questions qui nous ont étonné : par exemple, d'où vient l'eau chaude ? Qui la chauffe ? Et qu'est-ce que ça signifie ? Aujourd'hui, on rigole quand on repense à ces questions."

"Le partage de savoir se poursuit au lycée"

La directrice se dit satisfaite du projet qui sensibilisent les enfants sur ces questions pour toute leur vie.

"On constate avec plaisir que les élèves les plus âgés font des diaporamas très sérieux sur toutes les activités qu'on fait ici et ils les emmènent avec eux au lycée et montrent où nous en sommes maintenant dans notre école," indique-t-elle avant de conclure : "Donc le partage de savoir se poursuit aussi au niveau du lycée."

Publiée par Energy at School sur Vendredi 9 novembre 2018