Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Gilets jaunes : Emmanuel Macron joue l'apaisement

Gilets jaunes : Emmanuel Macron joue l'apaisement
Tous droits réservés
Reuters
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Au lendemain d'une nouvelle journée de mobilisation des gilets jaunes, le président français a appelé dimanche à l'ordre... et à la concorde après les échauffourées de samedi à Paris.

En déplacement en Afrique, Emmanuel Macron a joué l'apaisement en réexpliquant les objectifs de son plan de 10 milliards d'euros qu'il a proposé aux Français.

Emmanuel Macron : "Ce que j'ai annoncé le 10 décembre dernier et qui a été préparé par le gouvernement et voté dans un temps record (...) - 12 jours pour une véritable loi d'urgence économique et sociale - cela n'a pas été une réponse à une catégorie de tel ou tel, c'est une réponse pleinement assumée que j'ai voulue comme réponse à ce que j'ai considéré être la demande juste, la colère juste du peuple français."

Une colère qui a encore dégénéré samedi : au total 220 manifestants ont été interpellés dans le pays, et 81 placés en garde, dont la plupart à Paris. Le premier ministre Edouard Philippe a d'ailleurs condamné "une violence inouie".

Le mouvement semble néanmoins en perte de vitesse à la veille des fêtes de fin d'année : près de 40 000 gilets jaunes ont été recensés samedi, "c'était dix fois moins que le jour de la toute première manifestation des Gilets jaunes le 17 novembre", a rappelé le ministre de l'Intérieur.

Samedi, un drame a été évité de justesse dans les rues de Paris.

Un policier a sorti son arme de service alors qu'une horde de manifestants venait d'attaquer une brigade motorisée après l'envoi d'une bombe lacrymogène par les forces de l'ordre.

Avec Agences