Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Etna : une éruption sous surveillance

Etna : une éruption sous surveillance
Tous droits réservés
Reuters
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Une épaisse colonne de fumée et une bruine de cendres... Vision familière en Sicile. Depuis lundi matin, l'Etna est à nouveau en éveil. Un volcan hyperactif, surveillé de près par les vulcanologues, qui pour l'heure ne s'alarment pas, même si l'une des secousses qui accompagnent cette éruption a atteint une magnitude de 4,3.

" À partir de neuf heures du matin lundi, nous avons commencé à observer une série de secousses, explique Eugenio Privitera, de l'Observatoire de l'Etna. Nous en avons enregistré des centaines depuis, la plupart étant localisées à une faible profondeur, près des cratères autour du sommet. Mais par la suite, nous avons vu que les secousses concernaient l'ensemble de l'Etna, en particulier la vallée du Boeuf sur le flanc sud du volcan. "

Faute de visibilité, l'aéroport de Catane a dû suspendre les vols. La dernière phase éruptive de l'Etna, qui culmine à 3.300 mètres, remonte à il y a moins d'un an. D'après les scientifiques, il s'enfonce tout doucement dans la Méditerranée, au rythme de 14 millimètres par an.