Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

L'Italie bascule des chants de Noël aux chants racistes

L'Italie bascule des chants de Noël aux chants racistes
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le public était venu en masse à San Siro pour célébrer le premier Boxing Day de l'histoire du championnat italien. L'affiche entre l'Inter Milan, troisième de Série A, et le Napoli, deuxième, devait être une fête. Mais celle-ci a été gâchée par de nouveaux chants racistes, des cris de singe, à l'attention du défenseur Kalidou Koulibaly.

Excédé, le Franco-sénégalais s'est fait expulser à dix minutes du coup de sifflet final. Son entraîneur, Carlo Ancelotti, l'a assuré, la prochaine fois il demandera à son équipe de quitter le terrain.

Double peine, Naples s'est incliné dans les arrêts de jeu, un but inespéré de l'Argentin Lautaro Martínez, bien servi par l'ancien Monégasque Keita Baldé. Avec ce succès, l'Inter conforte sa place sur le podium et revient à 5 longueurs de son adversaire du soir.

Cristiano Ronaldo sauve la Juve et vole au secours de Koulibaly

La Juventus, elle, caracole toujours en tête. Mais la Vieille Dame s'est fait peur sur la pelouse de l'Atalanta Bergame. Les Bianconeri avaient idéalement lancé la rencontre en profitant d'un but contre son camp de l'Albanais Berat Djimsiti dès la deuxième minute.

Les hommes de Massimiliano Allegri ont ensuite subi les foudres du colombien Duván Zapata, ses huitième et neuvième buts de la saison.

Le salut des turinois est venu de l'inévitable Cristiano Ronaldo. Mise au repos, la star portugaise est sortie du banc pour claquer la tête de l'égalisation. Un joli cadeau de Noël de l'homme qui valait 100 millions.

Après le match, le quintuple ballon d'or préférait apporter son soutien à Kalidou Koulibaly que commenter son treizième but sous le maillot zébré.