Venezuela : Maduro investi mais de plus en plus isolé

Venezuela : Maduro investi mais de plus en plus isolé
Par Maxime Biosse Duplan
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Lors d'une cérémonie à Caracas ce jeudi le président du Venezuela a prêté serment sur la constitution et a promis prospérité économique et sociale à son peuple.

PUBLICITÉ

Nicolas Maduro a commencé son second mandat. Lors d'une cérémonie à Caracas ce jeudi, l'homme fort - le dictateur diront certains - du pays le plus isolé d'Amérique du Sud, a prêté serment sur la constitution et promis prospérité économique et sociale à son peuple.

La présidentielle du 20 mai dernier, boycottée par l'opposition, et à laquelle plus de la moitié de la population n'a pas voté, est largement considérée comme frauduleuse et illégitime. De quoi raviver chez Maduro les fantasmes de complot : "Le Venezuela est au centre d'une guerre mondiale de l'impérialisme américain et de ses gouvernements satellites, a t-il déclaré lors de son investiture. Ces derniers ont tenté de transformer une prise de contrôle pacifique officielle, protocolaire, légale et constitutionnelle, en une guerre mondiale contre notre pays".

L'économie du Venezuela, sinistrée, ne donne aucun signe d'amélioration et devrait encore se replier de 5% cette année. L'inflation, elle, tourne autour de 10 millions de %.

En outre, et selon l'ONU, plus de cinq millions de personnes devraient fuir le Venezuela en 2019.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Venezuela : reprise du contrôle d'une prison sous la coupe d'un gang

Venezuela : Nicolas Maduro mobilise son armée après l'arrivée d'un navire de guerre britannique

L'Espagne accueille des réfugiés venus d'Amérique latine