DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

À Pékin, un "défouloir de colère"

no comment

À Pékin, un "défouloir de colère"

Les Pékinois ont désormais leur défouloir de colère. Dans ce lieu nommé "Smash" et ouvert il y a quatre mois par une jeune Chinoise de 25 ans, la batte ou le marteau sont fournis ainsi que des dizaines d'objets à détruire. Mannequins, réveils, téléphones ou téléviseurs... Le choix est vaste. Il vous en coûtera l'équivalent de 23 à 75 dollars selon si vous êtes seul ou en groupe.

Plus de No Comment