Face aux sénateurs, Alexandre Benalla botte en touche

Face aux sénateurs, Alexandre Benalla botte en touche
Taille du texte Aa Aa

Obstiné, jusqu’au bout de son audition. Pendant deux heures, alors que les sénateurs ont tenté de lui arracher des explications sur l’attribution de ses passeports diplomatiques, Alexandre Benalla a préféré botter en touche : ses réponses, il souhaite les garder pour la justice.

L’ancien chargé de mission auprès de l’Elysée est en effet depuis vendredi mis en examen pour « utilisation abusive » de passeports diplomatiques. Des documents qu’il aurait utilisé 23 fois, avoue l’intéressé, pour des activités personnelles en Afrique, alors même qu’on lui avait retiré ses fonctions.

Une anomalie qui a motivé les sénateurs français à se réunir en commission ce lundi, chargés d’enquêter sur la responsabilité de l’administration dans cette affaire.

Alexandre Benalla a-t-il oui ou non profiter d’une indulgence de l’Elysée dans ce dossier ?

Les réponses très laconiques du responsable de sécurité n’ont fait que renforcer le flou autour de l’attribution de ces passeports.